22 novembre 2014

Bannir la fracturation hydraulique

Dossier en cours de réalisation

Fracturation hydraulique en Gaspésie ?

Des gaspésien-ne-s partagent certaines de leurs préoccupations à l’égard de l’industrie pétrolière dans la péninsule et Marc Durand, géologue, apporte quelques explications techniques. Un humble effort pour faire connaître ce dossier alors qu’aucune consultation n’est prévue…

sur Anticosti ?

Présentation de Marc Durand sur l’exploitation du pétrole de roche-mère à Anticosti.

Lectures proposées :

Pour en savoir plus sur la technique de la fracturation, lisez le rapport The Case for a Ban on Gas Fracking par Food $ Water Watch. Ce rapport est disponible en version française grâce aux militants du RIGSVSL – Louise Langevin.

Même si une partie des fluides reste dans le puits, environ 30 à 70% en ressort […] les puits de gaz et de pétrole de Pennsylvanie ont produit 9 millions de gallons d’eau rejetée par jour : on en prévoit environ 19 millions pour 2011 […] Une façon de s’en débarrasser, c’est de l’injecter dans des puits souterrains dans les formations rocheuses…

Au Dakota du Nord, les vaches perdent leur queue par M. Robin, le Monde Diplomatique

Exploiter un seul puits de pétrole par hydrofracturation au Dakota du Nord nécessite en moyenne vingt millions de litres d’eau, deux cent trente-cinq tonnes de sable et un million deux cent mille litres d’additifs chimiques