8 octobre 2015

Une rentrée en forces…de toutes part : infolettre de Tache d’huile, octobre 2015

Hydrocarbures EN GASPÉSIE

BLOQUONS-LES

Bonjour gensses Tache d’huilesques,

L’infolettre de la rentrée a pris son temps, mais elle est préparée avec beaucoup de soin! Que voulez-vous, les vacances étaient nécessaires mais surtout, la rentrée est costaude!

1- Nouvelles tache d’huilesques

Depuis la dernière infolettre, Tache d’huile a été présent à l’Appel de l’Est ainsi qu’au premier festival écologique à avoir lieu au Nouveau-Brunswick, à Shippaggan ! Noussaluons ici ces nouveaux contacts prometteurs. Des activités sont en cours pour sensibiliser les élu-es des municipalités de la Baie des Chaleurs sur la gestion des matières résiduelles liées aux hydrocarbures(voir LET de St-Alphonse).  Le mouvement a dénoncé l’offensive pétrolière et gazière   et une rencontre de membres actifs, ou souhaitant le devenir!, aura lieu le samedi 24 octobre dès 9h30 afin de définir un plan d’action annuel.  La rencontre aura lieu dans la MRC de Bonaventure. Écrivez-nous pour tous les détails! : tache_dhuile@rqge.koumbit.org

Encore une fois, beaucoup de choses dans cette infolettre, mais elle compte pour 3 mois….

2- Quelques ACTIONS À VENIR ou en cours:

  • RECHERCHE VOLONTAIRES dans les MRC d’Avignon et de Bonaventure : Comme vous le savez peut-être, des boues de forage de Pétrolia se retrouvent au LET(Lieu d’enfouissement technique) de ST-Alphonse. Nous avons  envoyé des lettres aux municipalités pour les inviter à s’interroger sur cette pratique et préparé un modèle de résolution à adopter. Nous cherchons une personne par municipalité pour relancer son conseil municipal. Enthousiaste? contactez Rose à : rosehelene.tremblay@gmail.com
  • Pétition : Opposition au transport ferroviaire de produits pétroliers au Québec
  • BELLEDUNE – c’est NON ! : Un MOUVEMENT CITOYEN se met en place pour sensibiliser les municipalités à l’importance de se prononcer sur le sujet. Afin de faciliter la démarche, un document et disponible et Nous vous invitons à le déposer à vos municipalités respectives.
  • Halloween Ristigouche le 30 octobre à Montréal!
  • 4000 km pour construire des résistances et des solidarités féministes : Dès le 24 septembre, la caravane de la Marche mondiale des femmes (MMF) au Québec sillonnera les routes du Québec pour aller à la rencontre des femmes en résistance partout sur le territoire contre les politiques d’austérité, contre la destruction environnementale, le militarisme et pour le droit à l’autodétermination des peuples autochtones.- 5 à 7 le 9 octobre à la Pointe Taylor à New-Richmond
  • Campagne de Solidarité en ligne avec Unist’ot’en
  • #FloodTheSystem : Starting this September, Rising Tide North America is calling for mass actions to shut down the economic and political systems threatening our survival.

Sur ce, nous vous offrons de bon coeur une synthèse de l’actualité hydrocarbures, au Québec et aux alentours de ces dernières semaines : mieux comprendre pour mieux agir…

3- Synthèse actualité, juillet-août-septembre 2015

Sur la scène provinciale, on s’inquiète d’un tournant dangereux en voyant le laxisme environnemental du gouvernement Couillard, Les contradictions semblent se multiplier, le gouvernement étant accusé de parler des deux côtés de la bouche alors que Québec compte réduire ses émissions de 37,5% d’ici 2030… tout en envisageant l’exploitation des hydrocarbures , plusieurs y voient une volonté contraire aux gestes.  Vraiment , on se demande, quelle politique énergétique pour le Québec ? vu le dépôt prévu d’une nouvelle politique énergétique 2016-2025 à l’automne 2015. Notons que concernant surtout l’électricité,  le gouvernement a déjà, sous le bâillon,  réduit la Régie de l’énergie à une coquille vide.  Par ailleurs, David Heurtel serait en mode solution pour l’environnement aux Îles-de-la-Madeleine mais il y a des sceptiques…

Des amendes demi-sel? La raffinerie Suncor Énergie, s’est vu imposer une amende de 157 661 $ pour avoir déversé l’équivalent de 950 barils d’hydrocarbures dans le fleuve Saint-Laurent, à l’automne 2010, dans le secteur de Montréal-Est et Québec impose l’amende minimale à TransCanada . Au USA, BP versera 18,7 milliards. Soulignons que les dispersants utilisés dans le Golfe du Mexique seraient en voie d’être légalisés au Canada et au Québec. Serait-ce pour tenter de pallier au fait de n’être pas préparé à un déversement dans l’Arctique ? Il se confirme par ailleurs qu’un peu de pétrole suffit pour nuire aux embryons de poissons, et que le nombre d’animaux marins a chuté de moitié en 40 ans.

Parlant de TransCanada, L’ONE coupe de moitié son aide aux groupes voulant participer aux audiences ce qui inspire des Premières Nations à demander l’arrêt des audiences alors qu’une nouvelle alliance nationale autochtone vise les pipelines de sables bitumineux  et que l’on a vu partir une marche Anishinaabe contre Énergie Est. Du côté de Montréal, la consultation obtenue à la communauté métropolitaine de Montréal met en relief un Rejet massif . Notons la prise de position de Longueuil , Terrebonne et d’autres municipalités…

Il reste que le gouvernement Couillard a franchi une étape importante en vue d’autoriser TransCanada à mener des travaux au Québec, ses doutes quant à la rentabilité étant visiblement calmées par les engagements de la compagnie. Dans les provinces voisines, notons un rapport ontarien très critique ainsi qu’un nouveau rapport publié par le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick montre que le projet d’oléoduc Énergie Est proposé par la pétrolière TransCanada « pose un risque majeur pour la baie de Fundy » et le golfe du Maine. Autre embûche, une autre baleine menacée serait sur la route de TransCanada,

Pour la ligne 9, dont une partie a bizarrement changé de mains, la situation se corse et s’accélère. En Ontario, les travaux ont été perturbé par des opposant-e-s mais non seulement l’ONE juge qu’Enbridge exploite ses pipelines de façon «sécuritaire» mais donne un feu vert contesté qui suscite des réactions partagées, voire considéré INACCEPTABLE:. Voir l’inversion vue de l’espace pour mieux comprendre encore l’ampleur des enjeux dans ce dossier.

Ferroviaire- maritime: Dans le dossier du projet de Chaleur Terminals à Belledune appelons l’offensive  juridique des Micmacs, évidemment soutenue par Tache d’huile, contre le Nouveau-Brunswick, mais aussi contre la compagnie Chaleur Terminals alors que la cour se penchera sur le cas en janvier. De son côté, Québec ne prévoit pas de mener de consultations sur le projet de Belledune.. Ceci dit, le ton monte au conseil municipal de Rimousk, et des citoyen-ne-s estiment que la ville doit en faire plus que simplement demander la tenue d’audiences du BAPE tout comme Sainte-Luce . Dans la Baie des Chaleurs, plusieurs municipalités et organismes ont aussi pris position alors que l’on s’y prépare à un déversement. L’état des rails à Campelton a par ailleurs été déploré et la compagnie admet que le financement n’est pas bouclé. Rappel : campagne en cours pour l’adoption de résolutions municipales.index.gifindex.gif

À Mégantic, les signataires d’une pétition, signée également par une vingtaine de médecins et de pharmaciens locaux, demandent au Conseil de la ville d’intenter, dans les plus brefs délais, des démarches juridiques auprès d’une Cour fédérale afin d’obtenir rapidement une ordonnance d’injonction interlocutoire exigeant l’arrêt immédiat du transport de produits dangereux sur la voie ferrée de la CMQR tant et aussi longtemps que cette voie ferrée ne soit pas réparée et rendue sécuritaire. En ce moment, c’est l’interminable attente alors que des citoyens dénoncent le «simple maquillage» de la CMQ. Notons que la compagnie continue les démarches pour éviter de payer, un rapport suite à la tragédie de Mégantic expose ce que Transport Canada n’a pas fait  et on apprend à regret qu’un survivant s’enlève la vie. La confiance des électeurs de Mégantic-L’Érable par rapport à leurs élus n’a jamais été aussi basse alors que les citoyens attendent plus que des promesses et des actions de vigilance citoyenne quant à l’état des rails se multiplient, voir Convoi citoyen.  RAPPEL :Après la pétition, une grande marche le 11 octobre!

En attendant, le pétrole de l’Ouest fait de grands détours  mais se rend bel et bien au Québec par le fleuve et pourrait reprendre un passage plus direct via Montréal – Sorel, et ce malgré une collision récente.

Difficile de ne pas penser à la nouvelle loi sur le lobbyisme, dont les travaux on été remis à janvier prochain, peut-être car la mobilisation s’engage envers cette attaque contre l’environnement et la démocratie alors que dans un article du Devoir, on nous annonce que 75 lobbyistes de l’industrie pétrolière sont plus actifs que jamais au Québec. Aussi, avec ce mystérieux chantier en cours, réfléchissons aux limites et au piège de l’acceptabilité sociale .

Sur la scène fédérale, vous aurez remarqué que des élections ont été déclenchées . : on s’abstient un peu ici, cette campagne interminable prenant déjà assez de place dans l’actualité (bien que tendancieusement réparti) non? ok, un moment.sympa,  Coule pas Chez nous offre un baromètre et Non à une Marée noire dans le St-Laurent a tenu des conférences de presse non-partisanes mais liées aux hydrocarbures avec Forces et démocratie ainsi qu’avec le Parti Vert, celle-ci depuis Belledune et, oubliant sa ligne de Parti (mais se reprenant assez vite, une candidate libérale appuie une demande de moratoire sur le transport du pétrole . Insolite : Madame Univers brandit un t-shirt anti-Harper.

Outre cela, et ce n’est pas complet mais ça donne une idée, Harper a placé un ex-lobbyiste des pipelines à l’Office national de l’Énergie (ONE) et Ottawa a «abandonné» la protection des lacs et des rivières. Le gouvernement canadien est poursuivi par une firme américaine au sujet de l’eau et le Canada se retire de la Convention sur les sécheresses.. Au conseil de la confédération, des dissensions éclatent au sujet de l’exploitation pétrolière mais les premiers ministres veulent accélérer la construction des pipelines.

Extraction et GNL : Le gouvernement Couillard a fini par lancer officiellement sa stratégie maritime, pilier de sa stratégie de relance économique du Québec. On y  glisse que la Société des traversiers du Québec comptera à très court terme sur trois navires utilisant du GNL,’ Nous voulons l’exploiter, le transporter et le rendre disponible. […] J’ai des dizaines de projets entre les mains» dit Jean d’Amour .  Avec  l’approbation de la construction d’une grande usine de GNL à Bécancour et Énergie Saguenay GNL Québec obtient son premier permis. Cette attitude pour le moins complaisante porte déjà son lot de conséquences dans la région gaspésienne avec l’ajout de l’investissement supplémentaire par voie de placement privé de 3,8 M$ par le gouvernement du Québec à Pétrolia, encourage ainsi notamment le projet Bourque, participant à l’élan de l’industrie des hydrocarbures au Québec.

L’idée du gouvernement Couillard de faire du secteur de Cacouna une « zone industrialo-portuaire » clé de la stratégie maritime suscite de « vives inquiétudes »chez les spécialistes du béluga du Saint-Laurent, mais aussi chez les écologistes alors que le plan de protection des espaces marins est très flou

Aussi, l’offensive pétrolière et gazière s’annonce en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent  et celui-ci embrase aussi secteur de la Mitis où Petrolympic tente d’attirer des investissements tout comme Junex au sujet de Galt, qui voit du forage horizontal, dans leurs récents communiqués vantant les promesses des études récentes de “leurs” gisements. (insolite : tous leurs communiqués commencent par : “Nous sommes heureux d’annoncer”)

À propos, Haldimand 4  : Toujours pas de BAPE à Gaspé malgré la demande de la municipalité, mais plutôt l’octroi du permis de complétion. D’ailleurs, il n’y aura pas d’études du BAPE en Gaspésie : Le gouvernement Couillard a toutefois décidé de confier tout le dossier des énergies fossiles à une EES lancé en 2014. Sans consultation valable, Tache d’huile continue d’exiger l’arrêt des travaux. Une consultation valable se fait en temps utile et on y bénéficie du droit de refuser…

Plus de la moitié des forages seraient réalisés à Anticosti, malgré des perspectives financières qui font douter. Pour faire passer la pilule de la fracturation liés au merveilleux monde du pétrole hypothétique à Anticosti , les habitant-e-s auront un beau spectacle, .

Corridor Resources est à la recherche de partenaires pour Old Harry,  ses investissements étant au point mort: on nous invite à considérer la lettre d’un Terre-Neuvien à ses voisins québécois. Notons que Trois nations autochtones veulent protéger le fleuve: et que les pêcheurs de l’est du pays sont  ligués contre le développement pétrolier.. Notons que ce pétrole est encore hypothétique et, comme la question vous turplupine certainement(!), PKP n’est ni pour ni contre.

Par ailleurs, en moins d’un an, l’or noir tout droit sorti des sables bitumineux. s’est effondré de 80 $ à moins de 30 $, un niveau qui rappelle les lendemains de la crise financière de 2008.et le niveau de Investissement mondial: les entreprises sont en berne alors que Shell a foré en Arctique mais perd son pari!

Côté contaminations, et autres désagréments, on déplore un deuxième déversement de diesel a lieu dans une centrale du Grand Nord  du Québec,  alors que la décontamination des îles de la Madeleine n’est toujours pas complétée mais Hydro-Québec construira un oléoduc aérien. un pipeline de TransCanada explose près d’Emerson au Manitoba, une autre explosion sur un site de transformation de sables bitumineux, Dans la même veine, une importante fuite est  survenue dans un oléoduc de construction récente et a laissé s’écouler cinq millions de litres d’hydrocarbures bruts près de Fort McMurray, en Alberta, sans même déclencher l’alarme. et Husky Energy rapporte une fuite majeure d’hydrocarbures provenant d’une conduite reliée à deux de ses puits sous-marins au large de Terre-Neuve.  De plus, les séismes induits par fracturation pourraient augmenter alors que la commission du pétrole et du gaz de la province a affirmé que le séisme, qui a été ressenti par les résidents de Fort St. John et de Fort Nelson le 4 août 2014, a été provoqué par une « injection de liquide lors de la fracturation hydraulique ». Sur une note plus internationale, il est dit que L’Iran court à la catastrophe écologique et que la crise en Syrie n’est pas dépourvue de dimension climatique.

Nouveau classique climatique: Les gaz à effet de serre en concentration record et on annonce un El Nino record, ce qui frappera notamment la Californie dont on connaît mieux les causes de la sécheresse.  À l’approche de la 21e Conférence de parties de l’ONU sur le climats, certain-e-s se demandent en majuscule LES ENGAGEMENTS DES PAYS PERMETTRONT-ILS DE STABILISER LE CLIMAT? alors que d’autres sont d’avis que la marche est maintenant trop haute pour que cela puisse suffire (désolée du défaitisme), et d’autres encore nous invitent à la réflexion prudente face aux illusions vertes (ou l’art de se poser les mauvaises questions) Parce que quelque part, c’est à se demander, Creuser jusqu’où? ou encore Le pétrole… et après ? Voire, et s’il fallait dé-développer des pays? Notons les priorités syndicales pour la COP21., qui ne se trouvent pas dans Solutions climat, la grande foire du greenwashing et du lobbying.

Heureusement, les mobilisations (voir section 2) ne manquent pas. De plus, les voix se multiplient pour un désinvestissement des énergies fossiles alors que même l’OCDE reconnait que des dizaines de milliards de dollars en subventions sont versés à la production et à la consommation d’énergies fossiles. D’autre part, un nouveau manifeste a été mis en circulation, Un grand bond vers l’avant, inspiré de Tout peut changer de Naomi Klein. Un regroupement de personnalités publiques canadiennes de différents horizons ont lancé ce vibrant plaidoyer en faveur d’une véritable transition énergétique axée sur une plus grande justice sociale.” Le temps de la démocratie énergétique est venu : nous croyons non seulement qu’il faut de nouvelles sources d’énergie, mais aussi que les communautés devraient, lorsque possible, contrôler collectivement ces nouveaux systèmes de production d’énergie. D’autre part, un appel est lancé par des centaines de groupes autonomes à travers l’Amérique du Nord afin d’attaquer les institutions qui menacent notre survie. DERNIÈRE HEURE! : Plus de 160 groupes lancent le Front commun pour la transition énergétique

Au municipal, Des municipalités prêtes à se battre pour protéger leur eau potable, appuyées par le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec, elles exigent de nouvelles normes de protection de l’eau et donnent un appui sans équivoque à Ristigouche.en plus de 10 000 $ à Solidarité Ristigouche. Toujours dans l’esprit acadien, Zachary Richard met en garde les Québécois 

Bonnes nouvelles (considérant) :  Une personne ayant pris part activement à la résistance à la fracturation à Elsipogtog voit toutes les charges tomber, et les fonds de défense restants iront à Unist’ot’en Camp. Aussi La Cour suprême du Canada a jugé que des villageois équatoriens ont le droit de déposer une poursuite contre la pétrolière Chevron devant une cour ontarienne en vue d’obtenir des milliards de dollars en dommages-intérêts environnementaux. Aussi, L’Église Unie désinvestit des hydrocarbures et, insolite, un scientifique fédéral suspendu après avoir écrit une chanson contre Harper

                                   

Côté alternatives, les municipalités auront jusqu’au 31 décembre 2022 pour compléter les travaux d’infrastructures de compostage et biométhanisation mais certains n’attendent pas, vivant en quasi-autonomie en Haute-Gaspésie et c’est un excellent moment pour supporter le Hameau 18 dans sa démarche . Toujours en Gaspésie, un verger voit le jour à New Richmond: La moitié de la terre de 12 acres a été défrichée pour l’instant, l’autre moitié, qui se rend jusqu’à la route 132, est toujours boisée. C’est cette année que les premiers arbres ont été plantés. Aussi, le demi, monnaie locale gaspésienne, a fait jaser même à Radio X qui n’a cependant pas parlé du caca des membres d’une famille pour faire pousser les légumes du jardin à Saint-Siméon.. À une échelle plus grande, La coopérative intégrale, ou comment répondre aux besoins individuels et collectifs hors des règles du marché continue de faire réfléchir et à Montréal on ouvre une première bibliothèque d’outils , ou encore plus petite avec la Micro-ferme : une ferme de moins d’un hectare

4- Revue de l’actualité juillet-août-septembre 2015

Enjeux socio-économiques:

 Québec propose une cible ambitieuse de réduction des GES: Affirmant que la lutte contre les changements climatiques est une «priorité» pour Québec, le gouvernement Couillard a annoncé jeudi qu’il espère réduire de 37,5 % les émissions de gaz à effet de serre (GES) de la province d’ici 2030, par rapport à 1990.

Moins de GES, mais toujours du pétrole? Québec compte réduire ses émissions de 37,5% d’ici 2030… tout en envisageant l’exploitation des hydrocarbures : Au-delà des occasions économiques qui pourraient émerger d’une économie plus sobre en carbone, comment arrimer ces objectifs ambitieux avec des projets industriels à fortes émissions de GES, par exemple la cimenterie de Port-Daniel ? Ces projets seront soumis au marché du carbone, a assuré le ministre Heurtel.

Notre premier ministre et son double langage: Au sommet des Amériques sur le climat à Toronto, la semaine dernière, nous avons eu un exemple parfait d’hypocrisie

Parler des deux côtés de la bouche: La semaine dernière, au Sommet des Amériques sur le climat, Philippe Couillard proclamait fièrement « le début de la fin de l’ère des hydrocarbures ».

Stratégie piégée?: Malgré le changement de discours du gouvernement Couillard quant au projet Énergie Est ainsi que ses efforts pour verdir le projet de Stratégie canadienne de l’énergie, celle-ci demeure sans doute piégée

Les dissensions éclatent au sujet de l’exploitation pétrolière : Les provinces et les territoires n’étaient toujours pas parvenus à s’entendre sur un texte final jeudi après-midi. Elles ont « très clairement encore du travail à faire » pour dégager un consensus sur un projet de Stratégie canadienne de l’énergie, a admis le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Paul Davis.        

Une volonté contraire aux gestes : Québec veut réduire ses émissions de GES de 80%, mais sonde son potentiel pétrolier : En plus de financer des travaux d’exploration sur l’île d’Anticosti, le gouvernement a aussi annoncé récemment le dépôt d’un projet de loi qui marque une étape cruciale vers l’ouverture du golfe du Saint-Laurent aux projets pétroliers. Plus tôt cette année, il a aussi déposé un projet de loi pour s’assurer que la future cimenterie de Port-Daniel, qui sera un important émetteur de GES, échappe à une évaluation environnementale.

Un tournant dangereux : Tout gouvernement est libre d’établir ses priorités. Cependant, dans un État de droit, il doit se conformer aux lois et règlements en vigueur. Sinon, les tribunaux sont là pour lui rappeler ces exigences.

Le laxisme environnemental du gouvernement Couillard : Coup sur coup, en juin et juillet, le ministre David Heurtel a contourné les obligations prévues à la Loi sur la qualité de l’environnement (LQE) et dans sa réglementation quant au processus d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement, tant sur le projet d’oléoduc d’Énergie Est que sur le projet d’agrandissement du Port de Québec.

Nouvelle loi sur le lobbyisme: une attaque contre l’environnement et la démocratie: Dans un billet précédent, je mettais en garde contre la réforme de la loi sur le lobbyisme au Québec. Le projet de loi 56 (PL56) est maintenant déposé. Véritable cheval de Troie, ce projet proclame la vertu de la transparence alors que dans les faits, il va réellement entraver le travail des groupes écologistes, de défense des droits et de quelque 5 000 organismes communautaires.

L’Empire contre-attaque : Dans un article du Devoir, on nous annonce que 75 lobbyistes de l’industrie pétrolière sont plus actifs que jamais au Québec.

Quelle politique énergétique pour le Québec ?: Aux États-Unis, le développement de la filière du gaz de schiste n’a pas permis de diminuer la dépendance aux hydrocarbures, au contraire.

Stratégie maritime: Québec vise des investissements de 9 milliards

Stratégie maritime: du gaz naturel pour la centrale des Madelinots

Le plan de protection des aires marines reste vague: Il est toutefois resté vague sur la capacité du Québec à atteindre ses engagements internationaux en matière de création d’aires marines protégées, ont déploré les groupes environnementaux.

La Régie de l’énergie devient une coquille vide: L’adoption « au bâillon », le 20 avril dernier, de la Loi 28 annonce que la discussion publique sur les enjeux énergétiques restera confinée au cosmétique.

L’opinion publique dans la tourmente des enjeux socio-environnementaux: Les signaux sont de plus en plus audibles. Notre développement actuel affecte durablement l’habitacle naturel et géologique qui abrite notre humanité. Et la situation ne va guère s’améliorer.

Le soutien aux énergies fossiles taxe le climat et les États: Les membres de l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) et les principaux pays émergents dépensent chaque année des dizaines de milliards de dollars en subventions à la production et à la consommation d’énergies fossiles.

Prix du pétrole: y aura-t-il vraiment des gagnants ?: Désormais, les choses semblent prendre une autre tournure chez l’Oncle Sam, puisque l’on parle d’une véritable « hémorragie de capitaux » !

Les limites et le piège de l’acceptabilité sociale : On nage ainsi en plein domaine des firmes de relations publiques et des faiseurs d’image. Les acteurs politiques sont entourés de firmes dont le travail quotidien est de trouver les voies menant vers l’acceptabilité sociale.

Stéphane Dion et la ruine du libéralisme: Notre soif de consensus social est à son paroxysme. À preuve, l’immense succès de GND3 dans le groupement citoyen Coule pas chez nous.

QUÉBEC, RÉVEILLE-TOI!: La réunion annuelle du Conseil de la Fédération vient de s’achever avec l’adoption de la Stratégie canadienne de l’énergie.

L’impossible retour en arrière du tout carbone: Le Groupe investissement responsable soulignait cette semaine que les préoccupations liées au changement climatique s’étendaient désormais aux firmes de relations publiques

Une cenne la tonne!: Je ne peux que rêver à ce que ces subventions pourraient générer comme richesse et comme emplois si elles étaient investies dans les énergies vertes

Le Canada face au pétrole : entre perversion et régression

​En psychanalyse, on parle de perversion lorsqu’une fonction biologique est déviée de son rôle utile à l’espèce pour servir d’autres fins plus aberrantes. La régression, c’est le passage d’un comportement bien développé du répertoire de l’espèce vers un comportement plus primaire, moins performant sur le plan de l’adaptation.

Harper place un ex-lobbyiste des pipelines à l’ONE : À l’automne 2013, M. Kelly a lui-même soumis le document de plus de 200 pages à l’ONE vantant les mérites du projet de 5,4 milliards de dollars, qui entraînerait un afflux de 400 pétroliers dans le port de Vancouver par année, plutôt que 60 pétroliers à l’heure actuelle.                        

Canadians get ripped off at the pumps: A huge disconnect exists between the price of crude oil and gasoline even though crude is the major component in a refiner’s cost. Big Oil is taking advantage of Canadians at the pumps.

Baromètre électoral de Coule pas chez nous

Une candidate libérale appuie une demande de moratoire sur le transport du pétrole : « Je l’ai signée afin d’exprimer mon soutien envers les craintes des citoyens concernant le transport du pétrole par train. Je suis consciente cependant qu’un moratoire n’est pas la solution et aurait des effets dévastateurs sur l’économie du pays. »

ACTION DIRECTE ET MOBILISATION:

Communiqué – Plus de 160 groupes lancent le Front commun pour la transition énergétique – 6 octobre 2015 : Fruit d’une mobilisation sans précédent de la société civile, le Front commun pour la transition énergétique a été lancé publiquement aujourd’hui à Montréal. Cette alliance historique regroupe plus de 160 groupes citoyens, environnementaux et groupes autochtones. Elle vise à souligner la volonté collective de contrer le développement de la filière des hydrocarbures et de promouvoir les énergies propres, locales, renouvelables et créatrices d’emplois.

Enbridge Line 9B site in Port Hope disrupted by protesters: About 15 protesters disrupted work at Enbridge’s Line 9B pipeline Wednesday morning.

Gaétan Ruest souhaite une coalition élargie pour la protection de l’eau potable : Selon le maire, la rencontre qui s’est déroulée à Drummondville, samedi dernier, s’est avérée plutôt frustrante pour les municipalités qui n’ont pas eu l’occasion de faire entendre leur point de vue auprès du ministère de l’Environnement

Pétrole: Zachary Richard met en garde les Québécois : « Beaucoup de gens pensent que c’est une panacée, qu’on va trouver assez d’énergie dans le sous-sol du Québec pour enrichir les Québécois. D’après moi, c’est vraiment un leurre. »

Un virage vert pour la justice sociale: Un regroupement de personnalités publiques canadiennes de différents horizons lance ce mardi un vibrant plaidoyer en faveur d’une véritable transition énergétique axée sur une plus grande justice sociale, a appris Le Devoir . Nous partons du constat que le Canada et le Québec traversent aujourd’hui la crise la plus grave de leur histoire récente.

The Leap Manifesto isn’t radical. It’s a way out of Canada’s head-in-the-sand politics : So what in fact is the madness? A science-based political agenda, or our current course toward 6 degrees of catastrophic warming?

Un grand bond vers l’avant : Le temps de la démocratie énergétique est venu : nous croyons non seulement qu’il faut de nouvelles sources d’énergie, mais aussi que les communautés devraient, lorsque possible, contrôler collectivement ces nouveaux systèmes de production d’énergie.

Après la pétition, une grande marche le 11 octobre!: «Stephen Harper, on aimerait ça qu’il vienne à Lac-Mégantic pour lui montrer des choses sur la voie ferrée.» Un vœu sans doute pieux énoncé par Richard Poirier, du comité Sécu-Rail, mais peu importe la participation ou non des politiciens, après une pétition de près de 2500 noms, une grande marche citoyenne annoncée pour le dimanche 11 octobre

How a Cardboard Sign and a Sharpie forced Climate Change onto the Campaign Trail : Yesterday, local activists disrupted Stephen Harper’s campaign stop in Montreal to remind him that you can’t avoid the issue of climate and tar sands expansion if you’re campaigning to be leader of this country.

United Church of Canada cuts ties with Big Oil : The United Church of Canada voted to sell off fossil fuel assets worth $5.9 million and instead pump funds into renewable energy co-operatives in a landmark decision on Aug. 11.

Des municipalités prêtes à se battre pour protéger leur eau potable: La Municipalité de Ristigouche-Sud-Est fait face à une poursuite de 1,5 million de dollars de la compagnie Gastem qui lui reproche d’avoir adopté un règlement pour protéger ses sources d’eau potable. Selon la société d’exploration et d’exploitation gazière et pétrolière, ce règlement a compromis la réalisation de travaux de forages prévus sur le territoire.

Les municipalités exigent de nouvelles normes de protection de l’eau et donnent un appui sans équivoque à Ristigouche : Le pacte fiscal n’a pas été le seul débat lors du congrès de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) qui a clos ses assises hier. Les élu-e-s municipaux préoccupés par la protection des sources d’eau potable en lien avec la recherche, l’exploration, l’exploitation et le transport des hydrocarbures ont remporté une victoire des plus significatives en faisant adopter deux résolutions importantes.

Fronde municipale pour protéger l’eau potable: Dans un geste politique sans précédent, plus de 250 municipalités du Québec réclament le droit de déroger au règlement provincial sur la protection des sources d’eau potable dans le cadre des forages pétroliers et gaziers.

Le Fonds intermunicipal de défense de l’eau verse 10 000 $ à Solidarité Ristigouche

Pétrole: les Rimouskois invités à réagir face au refus du ministre Heurtel : «Nous invitons les citoyennes et les citoyens à se manifester et appuyer ces demandes lors de la prochaine rencontre du conseil municipal, ce lundi 21 septembre à 20 h » de conclure Martin Boucher.

#FloodTheSystem : In the Fall of 2015 hundreds of self-organized groups of activists, artists and people who care about our future, are taking action together. Washing over, occupying, blockading, shutting down and flooding the institutions that exploit us and threaten our survival.

APPEL DE L’EST: CAMPAGNE CONTRE LES HYDROCARBURES EN GASPÉSIE / BAS ST-LAURENT

CDPQ: pour un désinvestissement des énergies fossiles :La Caisse détient aujourd’hui plusieurs milliards de dollars d’actifs investis dans l’industrie des carburants fossiles. À ce titre, elle expose une partie de l’épargne retraite des Québécois et des Québécoises à d’importants risques financiers à long terme.

Belledune : Appel à des actions pour intervenir auprès des municipalités cet automne en adoptant une résolution

 10 000 $ pour Solidarité Ristigouche, toujours solidarité Ristigouche!

Des Équatoriens peuvent poursuivre Chevron en Ontario, dit la Cour suprême: La Cour suprême du Canada a jugé que des villageois équatoriens ont le droit de déposer une poursuite contre la pétrolière Chevron devant une cour ontarienne en vue d’obtenir des milliards de dollars en dommages-intérêts environnementaux

COP 21 :

Priorités syndicales

« Solutions climat » : entrez dans la grande foire du greenwashing et du lobbying :Pour Juliette Rousseau, de la Coalition Climat 21, l’enjeu est de « démocratiser la question du climat » et des réponses à y apporter, comme le revendique à sa manière Solutions COP21. « Mais c’est totalement contradictoire avec le fait de concentrer les ‘solutions’ du côté des grandes entreprises, qui en plus sont celles qui ont provoqué le problème au départ. »

Extraction:

No long-term future in tar sands, says Alberta’s premier : “We need to do much better with greenhouse gas emissions,” she said. “We need to take our environmental responsibilities seriously if we are going to have support for our products in other markets that have greater environmental concerns.”

Les hydrocarbures du Bas-Saint-Laurent intéressent aussi les pétrolières: Des compagnies d’exploration pétrolière et gazière croient avoir trouvé des réservoirs dans la MRC de la Mitis et près de la ZEC (zone d’exploitation contrôlée) du Bas-Saint-Laurent.

Le filon de la vallée du Saint-Laurent ne change pas le plan libéral ; La possibilité que les basses-terres du Saint-Laurent recèlent plus de deux milliards de barils de pétrole de schiste ne change rien à l’intention du gouvernement Couillard de présenter d’ici la fin de 2015 un projet de loi sur les hydrocarbures.

fed :

Les sables bitumineux, un « avantage phénoménal » pour l’Alberta, dit Rachel Notley : Le printemps dernier, la dirigeante néo-démocrate a fait campagne en promettant qu’elle augmenterait le taux d’imposition des grandes entreprises et le montant des redevances énergétiques. Elle travaille depuis à rassurer le secteur.

                

Un pétrole albertain à moins de 30$ le baril : Selon une étude du Canadian Energy Research Institute publiée cette semaine, il coûte entre 60 et 65 $ américains pour produire un baril de pétrole dans les sables bitumineux.

        

Investissement mondial: les entreprises en berne : La stabilité reviendrait seulement en 2017 pour les grands groupes mondiaux : Des chantiers annulés, reportés, revus à la baisse, le monde des matières premières en compte actuellement des dizaines, des centaines peut-être. De Shell à ExxonMobil en passant par BP et Vale, tous les grands du métier taillent dans leurs budgets.

Shell fore en Arctique : Cette région, qui subit déjà les effets des bouleversements climatiques, pourrait d’ailleurs devenir le nouvel eldorado de l’industrie des énergies fossiles, malgré les risques environnementaux.

Shell perd son pari en Arctique ! : Nous avons tout a gagner à protéger cette partie du monde et la victoire d’aujourd’hui n’en est que la première étape.

        

Gaz:

Gaz de schiste : l’industrie rapplique et le gouvernement se frotte les mains en coulisse : l’Association pétrolière et gazière du Québec sort de sa réserve : « Nous suggérons au gouvernement de faire tout en son pouvoir afin (…) de doter la province d’une industrie solide qui puisse, enfin, produire une partie de l’énergie précieuse [lire fossile ici] dont tous les Québécois ont besoin. » [1].

SLNGaz: le brin de scie qui nous empêche de voir la poutre qu’on a dans l’œil ; De permettre la liquéfaction du gaz naturel est un autre des moyens hypocrites pris par le lobby des hydrocarbures et leurs fidèles politiciens qui leur mangent dans la main, pour nous maintenir dans ce qui nous détruit depuis un siècle, car pour fournir de telles usines (car il y en aura d’autres) il faut augmenter la production de gaz naturel non conventionnels, comme le gaz de schiste.

Sept-Îles laissée en plan par Québec : Le gouvernement Couillard est prêt à injecter plus de 100 millions de dollars de fonds publics dans le projet Mine Arnaud dans le cadre de la relance de son Plan Nord. Mais selon ce qu’a appris Le Devoir, Québec refuse d’aller rencontrer les citoyens de Sept-Îles pour leur expliquer en quoi la future mine à ciel ouvert, jugée inacceptable par le BAPE, est devenue un exemple de développement durable. Pendant ce temps, les travaux préliminaires ont déjà débuté sur le terrain.  

Gaspésie:

L’offensive pétrolière et gazière s’annonce en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent : C’est avec colère que le mouvement Tache d’huile accueille les dernières nouvelles relatives à l’extraction d’hydrocarbures au Québec, notamment celles concernant les projets Bourque, Galt et le secteur de la Mitis.

Pas d’études du BAPE en Gaspésie : Le gouvernement Couillard a toutefois décidé de confier tout le dossier des énergies fossiles à une EES lancé en 2014. Celle-ci a hérité d’un vaste mandat. Elle porte en effet sur l’ensemble de la filière au Québec. Elle inclut donc tous les projets d’exploration pétrolière et gazière, que ce soit en milieu terrestre ou en milieu marin, mais aussi les dossiers de transport de pétrole par pipeline, par bateau et par train.

Junex amorce le forage de son puits Galt No 5 Horizontal sur sa propriété de Galt: «Nous nous inspirons, dans notre puits Galt No 5 Horizontal, du design du puits de découverte de pétrole du puits Galt No 4 Horizontal

Gaz naturel: Pétrolia obtient 6,5 M$ : Pétrolia obtient 6,5 millions de dollars pour confirmer le potentiel de gaz naturel que renferme Bourque près de Murdochville.

David Heurtel en mode solution pour l’environnement aux Îles-de-la-Madeleine: De passage aux Îles-de-la-Madeleine vendredi dans le cadre de sa tournée provinciale, le ministre de l’Environnement du Québec, David Heurtel a rencontré les élus municipaux, les gens d’affaires et les groupes écologistes.

L’AMSÉE se positionne contre la « pétrodépendance » aux Îles : L’Association madelinienne pour la sécurité énergétique et environnementale est satisfaite du projet de réfection d’oléoduc, présenté en porte ouverte la semaine dernière par Hydro-Québec.

Îles de la Madeleine: Hydro-Québec lorgne l’énergie éolienne : Hydro-Québec lance des appels d’offres pour que sa centrale des îles de la Madeleine produise de l’électricité en brûlant du diésel, mais en mettant aussi à profit l’énergie du vent, l’énergie éolienne.

Haldimand 4  : Toujours pas de BAPE à Gaspé : Cette requête faisait suite à une mobilisation citoyenne sommant la municipalité d’agir pour protéger son eau potable.

Petrolympic annonce la planification d’opérations dans la propriété Mitis et des mises à jour générales : Petrolympic Ltd. (« Petrolympic » ou la « Compagnie ») (TSX-V: PCQ, OTCQB: PCQRF) est heureux d’annoncer qu’une localisation de forage a été identifiée et que des opérations sur le terrain sont en cours de planification dans sa propriété Mitis détenue à 100% (la « Propriété ») en Gaspésie/Bas-Saint Laurent.

Junex fourni des détails supplémentaires à propos du Rapport d’évaluation de ressources de la propriété de Galt : unex inc. (la « Société » ou « Junex ») (TSX CROISSANCE:JNX) est heureuse de fournir plus amples détails à propos du Rapport d’évaluation de ressources de la propriété de Galt préparé par la firme Netherland, Sewell & Associates et divulguer par communiqué de presse le 9 juin 2015.

Junex amorce le forage de son puits Galt No 5 Horizontal sur sa propriété de Galt – est très heureuse d’annoncer qu’elle a amorcé le forage du puits Junex Galt No. 5 Horizontal en utilisant sa foreuse Foragaz No 4. – See more at:

Pétrolia Inc. : Le Gouvernement du Québec donne le coup d’envoi du projet Bourque : étrolia (TSX CROISSANCE:PEA) est heureuse d’annoncer la signature d’une lettre confirmant l’intention de Ressources Québec inc. (« Ressources Québec »), à titre de mandataire du gouvernement du Québec, de procéder par voie de placement privé à un investissement total de 3,8 M$, pour une première phase. Cet investissement est constitué d’une prise de participation dans le capital-actions de Pétrolia ou, selon le cas, dans le projet Bourque par le biais d’une coentreprise. Cet investissement se conjugue à l’intérêt manifesté par notre partenaire Tugliq Energie S.A.R.F. (« Tugliq Energie ») pour un investissement de 2,7 M$ directement dans le projet Bourque, par le biais d’une coentreprise.

Le gouvernement du Québec et Pétrolia main dans la main pour développer le gaz naturel gaspésien : Les travaux de la première phase exploratoire, qui cherchent à vérifier la présence suffisante de gaz naturel, et un forage supplémentaire devraient s’amorcer dans quelques semaines, selon Pétrolia.

Pétrolia Inc. : Un pas de plus vers des forages pour Bourque: En effet, grâce à la combinaison des données sismique et des données de forage de 2012 (communiqué de presse du 5 août 2015) le programme de confirmation de la ressource, incluant des forages, est prêt à être mis en œuvre et une demande de permis pour ce nouveau programme a été déposée.

Sortie des élu-e-s pour le GNL

Junex procède à la clôture de la seconde partie d’un placement privé pour un produit de 10 000 000 $ : 22 JUILLET 2015 – QUÉBEC (QUÉBEC) – Junex inc. (TSX de croissance : JNX) (« Junex » ou la « Société ») est heureuse d’annoncer que la seconde portion du placement privé précédemment annoncé a clôturé pour un montant de 10 000 000 $ (le « placement »).

GNL- hors Gaspésie (extraction et transport)

Projet Énergie Saguenay GNL Québec obtient son premier permis: La route est encore longue avant que le projet Énergie Saguenay ne se concrétise. Si les contrats se signent comme prévu et si tous les feux réglementaires tournent au vert comme planifié, la mise en opération des installations ne devrait pas se produire avant 2021.

Centre-du-québec – Feu vert au projet de 800 M$ de Stolt LNGaz à Bécancour  : Stolt LNGaz compte produire 500 000 tonnes par an de gaz naturel liquéfié (GNL) à ses installations de Bécancour en s’approvisionnant au réseau de Gaz Métro.

Nouveau-Brunswick:

Annie Clair, anti-shale gas protester free, charges dropped : Some of the charges Clair faced stem from allegations that she blocked a SWN Resources Canada truck used for seismic testing.


Anticosti :

Le pétrole d’Anticosti: Ce matin, le baril de pétrole se négociait à 56 $CAN. Pour que les compagnies pétrolières puissent exploiter le pétrole d’Anticosti, il faudrait que le baril se vende à 163,4 $CAN. Faites le calcul vous-même, on est loin du compte. Le pétrole d’Anticosti n’est pas et ne sera pas  rentable avant longtemps.

Anticosti : plus de la moitié des forages exploratoires réalisés

Hydrocarbures Anticosti: faire passer la pilule de la fracturation: Au XXIe siècle, ces vieilles méthodes douteuses sont reprises par les nouveaux colonisateurs pour obtenir le « consentement » à l’exploitation du territoire, et elles visent tous les types de populations.

Spectacle gratuit à Anticosti pour marquer la fin des forages

Que se passe t-il dans le merveilleux monde du pétrole hypothétique à Anticosti ?: Deux avions boeing 737 de la compagnie Nolinor http://nolinor.com/boeing-737/ ont atterrit sur l’île dans la nuit du 14 et 17 août. Chacun contenant une cargaison de chlorure de calcium http://www.cleartech.ca/msds/calchloridefrench.pdf pour un total de près de 20 tonnes. Le chlorure de calcium est entre autres utilisé pour colmater des fuites *

Golfe

Old Harry, entre pactole et mirage: Depuis près d’un demi-siècle, le fameux gisement Old Harry, dans le golfe du Saint-Laurent, fait saliver gouvernements et promoteurs, qui rêvent d’y trouver du pétrole.

Corridor Resources à la recherche de partenaires pour Old Harry: La jeune entreprise pétrolière Corridor Resources, qui détient les permis d’exploration sur le site d’Old Harry, est à la recherche de partenaires. L’entreprise n’a pas les fonds nécessaires pour assumer seule les coûts des forages exploratoires, estimés à 55 millions de dollars.

Old Harry: lettre d’un Terre-Neuvien à ses voisins québécois: Le golfe du Saint-Laurent a toujours eu son lot de légendes et de mythes : pêches miraculeuses, navires-fantômes, tempêtes gigantesques et récits d’épaves regorgeant de trésors y abondent. Toutefois, d’autres types de mythes circulent aujourd’hui sur notre mer intérieure commune.

Québec : plan de protection minimal des espaces marins: Le projet du gouvernement québécois laisse les écologistes sur leur faim. Le plan de protection des espaces marins est très flou. Une seule région est annoncée, celle des îles de la Madeleine. Et pendant ce temps, la pression industrielle sur le fleuve Saint-Laurent s’accentue.

L’annonce de Québec suscite de «vives inquiétudes»:  L’idée du gouvernement Couillard de faire du secteur de Cacouna une « zone industrialo-portuaire » clé de la stratégie maritime suscite de « vives inquiétudes »chez les spécialistes du béluga du Saint-Laurent, mais aussi chez les écologistes

Trois nations autochtones veulent protéger le fleuve: Trois nations autochtones du Québec pressent les partis politiques fédéraux à s’engager à interdire tout projet d’exploration pétrolière dans le golfe du Saint-Laurent, jugeant cet écosystème « précieux et essentiel ». Elles n’excluent d’ailleurs pas le recours aux tribunaux si les gouvernements persistent dans leur quête avouée d’or noir en milieu marin.

Les pêcheurs de l’est du pays ligués contre le développement pétrolier: Pour une première fois, les communautés des Premières Nations et les représentants de l’industrie des pêches de cinq provinces — soit le Québec, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve — font front commun et demandent la suspension de « toute activité de développement pétrolier dans le golfe du Saint-Laurent »

Exploration pétrolière dans le golfe: des craintes, mais pas de travaux : Jeudi, la Coalition Saint-Laurent s’est jointe aux membres de l’industrie de la pêche, des communautés autochtones et de la société civile qui réclament «une suspension des activités d’exploration pétrolière dans le golfe tant qu’une vaste commission d’examen, indépendante et scientifique, aura démontré l’absence de risques pour l’écosystème et ses ressources naturelles».

Des pêcheurs veulent la suspension de l’exploration pétrolière: Une vingtaine d’associations de pêcheurs, d’aquaculteurs et d’usines de transformation du Québec et des provinces maritimes ont interpellé le gouvernement Harper, jeudi, afin qu’il suspende les activités d’exploration pétrolière dans le golfe Saint-Laurent

Le développement du gisement Old Harry donne lieu à une importante montée aux barricades contre l’appétit insatiable des gouvernements pour les redevances pétrolières.

PKP n’est ni pour ni contre : Pierre Karl Péladeau refuse de prononcer pour ou contre l’éventuelle exploitation de pétrole dans le secteur de Old Harry, en plein coeur du golfe du Saint-Laurent.

Exploration pétrolière dans le golfe: des craintes, mais pas de travaux: Sylvain Archambault, de la Société pour la nature et les parcs (SNAP) du Québec, a indiqué que les ministres fédéraux n’ont pas répondu à la lettre qui leur a été expédiée

Du pétrole convoité… mais hypothétique : Même si politiciens et partisans des énergies fossiles vantent fréquemment le pactole pétrolier qui dormirait sous le lit du golfe Saint-Laurent, dans le secteur Old Harry, les données scientifiques disponibles démontrent plutôt que le potentiel évoqué est hautement spéculatif.

Zachary Richard met le Québec en garde contre les projets pétroliers – intégral

Old Harry: investissements au point mort: Selon ce que vient d’apprendre la Coalition St-Laurent, Corridor Ressources ne possède pas les liquidités nécessaires pour des travaux d’exploration en 2015 et 2016.

                                                                                                             

Contamination de l’eau et autres désagréments:

Un pipeline de TransCanada explose près d’Emerson au Manitoba : Selon un pompier d’Emerson, une ville frontalière manitobaine, l’incendie était visible de très loin. «On pouvait le voir près de 20 km de distance», a dit Doug Johnston au journal local, expliquant que son équipe avait été appelée pour éteindre le feu.

Deuxième déversement de diesel dans une centrale du Grand Nord : Pour la deuxième fois en quelques semaines, plusieurs milliers de litres de diesel se sont échappés d’une centrale de production électrique d’Hydro-Québec située dans le Grand Nord québécois.

Explosion sur un site de transformation de sables bitumineux : Le porte-parole de Syncrude, Will Gibson, a pour sa part révélé qu’un incendie avait éclaté dans les installations permettant de transformer les sables bitumineux en pétrole sur le site de Mildred Lake et avait été éteint par les pompiers de l’entreprise.

C.-B. : la fracturation hydraulique a causé un séisme en 2014 : La commission du pétrole et du gaz de la province a affirmé que le séisme, qui a été ressenti par les résidents de Fort St. John et de Fort Nelson le 4 août 2014, a été provoqué par une « injection de liquide lors de la fracturation hydraulique ».

Les séismes induits par fracturation pourraient augmenter : « Si cinq nouveaux terminaux sont construits, a-t-il prévenu, tenez-vous prêts pour des activités sismiques inévitables. Je ne pense pas qu’il ait de moyen de stopper cela. C’est le prix à payer.

U.S. firm sues Canada for $10.5 billion over water : The suit has been filed under Chapter 11 of the North American Free Trade Agreement. Sun Belt says it has been « mistreated » by the B.C. government.

Un peu de pétrole suffit pour nuire aux embryons de poissons, selon une étude: Une recherche menée aux États-Unis conclut que des embryons de saumon et de hareng exposés à de très faibles quantités de pétrole dans l’eau peuvent subir des malformations cardiaques lors de leur croissance qui diminueront leurs chances de survie.

Les populations d’animaux marins en chute vertigineuse: L’ONG environnementale WWF tire la sonnette d’alarme sur les populations d’animaux marins, dont le nombre est en baisse constante. Leur nombre a chuté de moitié en 40 ans. L’homme en est le principal coupable, indique WWF dans un nouveau rapport.

American Medical Association blasts secret shale records : The new policy, adopted Tuesday by the nation’s largest physicians organization at its annual meeting in Chicago, states that in addition to requiring the chemical disclosures, monitoring “should focus on human exposure in well water and surface water and government agencies should share this information with physicians and the public.”

Marée noire: BP versera 18,7 milliards: La ministre de la Justice américaine a salué jeudi « le plus gros » accord d’indemnisation jamais conclu avec une entreprise, après que le groupe britannique BP eut accepté de payer 18,7 milliards pour solder les poursuites liées à la marée noire de 2010.

Le Canada n’est pas préparé à un déversement dans l’Arctique: Un rapport interne du gouvernement fédéral l’a averti qu’il n’est pas préparé adéquatement à faire face à un déversement accidentel de pétrole dans l’Arctique ou provenant des gisements en eaux profondes.

Les Tartuffe: Je viens tout juste d’apprendre que le gouvernement fédéral et son homologue québécois se préparent à légaliser certains dispersants chimiques comme le Corexit [1]. Tous les critiques sont unanimes pour dire que, sur le terrain, les autorités sont incapables de faire face à une possible marée noire dans le Saint-Laurent

                

Ottawa a «abandonné» la protection des lacs et des rivières : Les avertissements et les accusations ont beaucoup diminué au cours de la même période, passant de 300 à 50, tout comme le temps alloué à cet effet aux employés, qui est passé de 35 000 à 10 000 heures.

Suncor condamné à payer 157 661$ pour un déversement en 2010 : La raffinerie Suncor Énergie, s’est vu imposer une amende de 157 661 $ pour avoir déversé l’équivalent de 950 barils d’hydrocarbures dans le fleuve Saint-Laurent, à l’automne 2010, dans le secteur de Montréal-Est.

La décontamination des îles de la Madeleine n’est toujours pas complétée : Près d’un an après une importante fuite de mazout provoquée par le bris d’un pipeline d’Hydro-Québec aux îles de la Madeleine, le nettoyage n’est toujours pas complété et on ne sait pas encore quand il le sera.

Fuite majeure d’hydrocarbures d’un puits sous-marin à T.-N.-L.: Husky Energy rapporte une fuite majeure d’hydrocarbures provenant d’une conduite reliée à deux de ses puits sous-marins au large de Terre-Neuve. L’information a été rendue publique par l’organisme réglementaire de l’industrie, l’Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers.

Le tiers du réseau d’égouts de la Ville de Montréal sera déversé directement dans le fleuve pendant une semaine complète à la mi-octobre.

La grande catastrophe iranienne, c’est maintenant: L’Iran court à la catastrophe écologique. Un haut responsable iranien, ancien ministre de l’agriculture, a récemment tiré la sonnette d’alarme: lacs et cours d’eau sont asséchés, et les deux tiers de la population pourraient être contraints d’émigrer si rien ne change

Transport d’hydrocarbures

Rachel Notley souhaite qu’au moins un nouvel oléoduc soit construit: Lors d’une allocution prononcée devant l’Association albertaine des municipalités urbaines à Calgary, Mme Notley a indiqué qu’elle comptait parvenir à ses fins en lançant des discussions avec la Colombie-Britannique, l’Ontario et le Québec.

Cap-aux-Meules : Hydro-Québec construira un oléoduc aérien: Hydro-Québec entreprendra en octobre le remplacement d’une partie de son oléoduc dans le port de Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine. La société d’État a annoncé son plan un an après que cet oléoduc a laissé fuir 100 000 litres de diesel dans le port madelinot.

Trudeau prédit un mur social: Le chef libéral Justin Trudeau prédit qu’en l’état actuel des choses, le projet de pipeline Énergie Est ne réussira jamais le test de l’acceptabilité sociale

Les premiers ministres veulent accélérer la construction des pipelines: Le Conseil de la fédération qui se tient à Terre-Neuve cette semaine devrait être l’occasion, pour les premiers ministres, de signer un accord en vue d’une approbation plus rapide des projets de pipelines développés pour favoriser l’expansion de l’industrie pétrolière albertaine

L’ONE juge qu’Enbridge exploite ses pipelines de façon «sécuritaire»: L’Office national de l’énergie (ONE) juge que la pétrolière albertaine Enbridge exploite ses pipelines « de façon sécuritaire ». C’est ce que conclut l’organisme à la suite de l’audit réalisé pour les installations de l’entreprise et rendu public mercredi.

Victoire de l’industrie: Deux ans après la tragédie qui a fait 47 victimes et forcé la reconstruction du centre-ville de Lac-Mégantic, la question du transport pétrolier est loin d’avoir trouvé son point d’équilibre au Canada. Entre développement économique, protection de l’environnement et sécurité de la population, il n’y a toujours pas d’arbitrage possible : l’industrie l’emporte !

Le pétrole de l’Ouest: sans intérêt au Québec: Au Canada, il y a un engouement pour l’exportation du pétrole de l’Alberta. C’était clair à la réunion du Conseil de la fédération la semaine dernière à Terre-Neuve. Ce l’est aussi chez les principaux partis fédéralistes, pour qui le transport vers l’est et l’ouest est un incontournable depuis que l’accès au sud est bloqué.

Est

Fleuve:

Du pétrole albertain sur le Saint-Laurent: Alors que les écologistes concentrent leurs feux sur les pipelines et les convois ferroviaires, le pétrole canadien de l’Alberta est maintenant acheminé au Québec sur le fleuve Saint-Laurent.

Énergie est:

Énergie Est : des Premières Nations demandent l’arrêt des audiences: Les réserves de Madawaska, de Tobique et de Woodstock sont mécontentes parce que l’Office national de l’énergie a coupé de moitié le maximum des fonds accordés aux groupes qui veulent faire des présentations. Il est passé de 80 000 $ à 40 000 $.

Nouvelle alliance nationale autochtone visant les pipelines de sables bitumineux :         « Les Mohawks de Kanesatake se sont inspirés des efforts des Premières Nations de l’Ouest, comme l’Alliance Yinka Dene (YDA) qui a élevé un mur d’opposition en réponse à la menace que représente le pipeline des sables bitumineux Northern Gateway d’Enbridge », explique Serge Simon, Grand Chef du Conseil Mohawk de Kanesatake.

L’ONE coupe de moitié son aide aux groupes voulant participer aux audiences: Sans crier gare, l’Office national de l’énergie a décidé de couper de moitié le montant maximal qui peut être octroyé à chacun des groupes qui souhaitent participer aux audiences publiques portant sur le pipeline Énergie Est, de TransCanada.

Équiterre dénonce le «faux» débat entre pipelines et trains: Il est faux d’affirmer que si le projet de pipeline Énergie Est est rejeté, le pétrole qui devrait circuler dans le tuyau sera transporté par trains. C’est que soutient Équiterre dans son mémoire présenté mercredi dans le cadre des audiences publiques de la Communauté métropolitaine de Montréal

        

Québec impose l’amende minimale à TransCanada : L’entreprise, qui développe un projet de pipeline d’une valeur de 12 milliards de dollars, devra donc payer une amende de 5000 $ pour avoir enfreint la Loi sur la qualité de l’environnement. Il s’agit de la sanction minimale prévue par la loi.

        

Une marche Anishinaabe contre Énergie Est: Des douzaines de personnes de différentes Premières Nations Anishinaabe du Traité no 3 ont entamé dimanche dernier une marche d’une semaine suivant 125 km du tracé de l’oléoduc Énergie Est afin de faire entendre leur opposition au projet de TransCanada

Des études fauniques menées par l’entreprise : Une fois que le tracé définitif du pipeline Énergie Est sera connu, le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement du Québec (BAPE) mènera une enquête et une audience publique sur la portion québécoise du projet.

Longueuil redoute les impacts d’un déversement pétrolier: Longueuil craint que ses sources d’eau potable soient à risque en cas de déversement de pétrole découlant d’un bris du pipeline Énergie Est dans un cours d’eau situé en amont de celles-ci.

Rejet massif d’Énergie Est dans la région de Montréal: Un questionnaire mis en ligne par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) en vue des consultations publiques sur le projet Énergie Est indique qu’une majorité de citoyens de la région rejette la construction de ce pipeline conçu pour exporter le pétrole des sables bitumineux.

Terrebonne dit non au pipeline de TransCanada: Alors que TransCanada s’apprête à démarrer les travaux préliminaires au Québec en vue de la construction du pipeline Énergie Est, la Ville de Terrebonne affirme son opposition au projet d’exportation de pétrole tel que présenté par la multinationale.

Les retombées ne sont pas suffisantes, selon Couillard: Les retombées économiques du projet de pipeline Énergie Est de TransCanada sont nettement insuffisantes pour que le Québec lui accorde son appui

Un pas de plus vers les forages et les levés sismiques: Le gouvernement Couillard a franchi une étape importante en vue d’autoriser TransCanada à mener des travaux au Québec dès cet été dans le cadre de son projet de pipeline Énergie Est.

Projet Oléoduc Énergie Est – Le ministre Heurtel publie l’avis scientifique qui permettra d’encadrer l’analyse des demandes de certificat d’autorisation visant les travaux préliminaires de TransCanada

Énergie Est aura des retombées positives, promet TransCanada: TransCanada a assuré vendredi qu’elle démontrerait, dans les prochains mois, que son projet d’oléoduc Énergie Est génèrera des retombées économiques considérables, semblant ainsi répondre à une préoccupation récemment exprimée par le premier ministre du Québec, Philippe Couillard.

Des risques et peu de retombées économiques: Le projet Énergie Est devrait générer de faibles retombées économiques, tout en faisant peser des risques bien réels pour la population et l’environnement. C’est ce que conclut la première évaluation publique indépendante portant sur le pipeline de TransCanada

Énergie Est: Québec va tenir compte du rapport ontarien très critique:  le ministre du Développement durable et de l’Environnement, David Heurtel, a indiqué que bien que le Québec comptait faire sa propre analyse du projet, il ne pouvait faire autrement que de prendre en considération le rapport ontarien très critique sur le même projet.

Le laxisme environnemental du gouvernement Couillard: Un tournant dangereux semble se produire au sein du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, tournant dont l’ampleur implique certainement l’approbation du premier ministre Couillard.

Projet Oléoduc Énergie Est :Le ministre Heurtel publie l’avis scientifique qui permettra d’encadrer l’analyse des demandes de certificat d’autorisation

Énergie Est: Duceppe insiste sur les contradictions du NPD: Le chef bloquiste Gilles Duceppe a relevé mardi une contradiction dans la position d’une candidate néodémocrate concernant le projet d’oléoduc Énergie Est de la société TransCanada

Énergie Est pourrait poser un risque majeur pour la baie de Fundy : Un nouveau rapport publié par le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick montre que le projet d’oléoduc Énergie Est proposé par la pétrolière TransCanada « pose un risque majeur pour la baie de Fundy » et le golfe du Maine.

Une autre baleine menacée sur la route de TransCanada: Un nouveau rapport met en lumière les risques associés au projet Énergie Est. Cette fois, le Conseil de la conservation du Nouveau-Brunswick évoque les menaces environnementales et économiques pour la baie de Fundy, mais aussi pour la baleine noire

Ligne 9:

Enbridge Line 9 changing hands: A controversial plan to ship oil sands bitumen across southern Ontario through a leak-prone pipeline took a new twist when the project changed ownership.

INVERSION DU FLUX D’ENBRIDGE 9B : INACCEPTABLE: À titre de président de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), le maire Denis Coderre s’est déclaré satisfait des demandes que l’Office national de l’énergie (ONE) a adressées à la compagnie Enbridge avant d’autoriser l’inversion du flux de l’oléoduc 9B

Le feu vert donné à Enbridge suscite des réactions partagées : L’ONE affirme que les « résultats concluants de ces essais ont renouvelé sa confiance à l’égard de l’intégrité du pipeline et l’ont assuré que la canalisation pouvait être mise en service en toute sécurité ». L’agence a aussi indiqué qu’Enbridge pouvait commencer à exploiter la canalisation puisqu’elle n’avait aucune autre exigence à formuler.

feu vert contesté : «C’est totalement inacceptable», gronde-t-il. «Nous attendons toujours les plans de mesure d’urgence en milieux terrestre et aquatique qui répondent aux normes de la MRC de Vaudreuil-Soulanges. C’est totalement inacceptable», lance celui qui est aussi maire de la municipalité de Très-Saint-Rédempteur, porte d’entrée québécoise du pipeline, à la frontière ontarienne.

L’inversion vue de l’espace

Ferroviaire :

Sécurité ferroviaire : ce que Transport Canada n’a pas fait : Selon un rapport cinglant sur la tragédie de Lac-Mégantic, publié lundi par le Centre canadien de politiques alternatives, la croissance du personnel de la division du transport des marchandises dangereuses n’a pas suivi la hausse fulgurante depuis cinq ans du transport de pétrole brut par train.                                                                                                                                 

Transport de pétrole : le Parti vert exige un moratoire : « On demande un moratoire sur le transport de pétrole brut tant et aussi longtemps que le gouvernement fédéral n’aura pas analysé les risques par voie ferroviaire et maritime. On désire aller vers une économie verte », a affirmé Mme Bastiani.

L’état des voies de la CMQ et de la SL&A est différent, constatent Bouchard et Bonsant : « J’ai vu ces rails ce matin (hier) et je peux vous assurer qu’ils ne sont pas meilleurs que ceux de Lac-Mégantic. (…) Cette voie ferrée ne peut pas transporter du pétrole lourd », tranche-t-il, en montrant ce qu’il juge être des dormants usés, des traverses abîmées et du ballast manquant du côté des rails de la CMQ.

Sécurité ferroviaire : des élus canadiens se joignent à un lobby américain : La Safe Energy Leadership Alliance, une organisation américaine établie dans l’État de Washington, a invité les leaders britanno-colombiens à se joindre à elle afin de pousser les autorités à mieux protéger la population des accidents de train au Canada et aux États-Unis.

CN Gogama derailment clean up shifts to river bottom: The effort to remove every trace of oil from the site of a CN train derailment near Gogama is still underway six months after the wreck, but the focus has shifted to cleaning the bottom of a river.

Le transport de pétrole en train et ses mythes:Si toutes les personnes qui ont commenté les statuts de Mme Ouellet et de QS s’indignaient avec raison de cette augmentation scandaleuse, aucune d’entre elles ne s’est demandé quelle était la source des données qu’on voit sur ce graphique.

Transport par trains au Québec: L’Association des chemins de fer du Canada a récemment estimé que jusqu’à 140 000 wagons-citernes transportant du pétrole brut devraient circuler sur les rails du pays cette année, comparativement à seulement 500 en 2009

Simulation de mesure d’urgence à St-Hyacinthe jeudi: Ne soyez pas surpris d’entendre les sirènes ou de voir passer des véhicules d’urgence demain (jeudi) dans la région maskoutaine.

Belledune

Transport de pétrole par train : le ton monte au conseil municipal de Rimouski: Ces citoyens estiment que la ville doit en faire plus que simplement demander la tenue d’audiences du BAPE sur le projet de terminal pétrolier à Belledune. L’un d’eux a cité la position du président des États-Unis Barack Obama sur les changements climatiques et le prochain Sommet de Paris sur la question pour inviter les élus rimouskois à dire carrément non à ce projet.

Rimouski réclame un BAPE sur le transport de pétrole vers Belledune : La Ville de Rimouski demande au ministre David Heurtel de mandater le BAPE pour qu’il étudie le projet de transport de pétrole par train vers Belledune, au Nouveau-Brunswick. Plusieurs citoyens s’inquiètent du passage quotidien, dès 2017, de 220 wagons chargés de brut albertain.

Au tour de Sainte-Luce de demander un BAPE sur le transport de pétrole par train : Les élus de Sainte-Luce demandent à Ottawa de créer un moratoire sur le projet, tant qu’il n’y aura pas d’entente avec le gouvernement du Québec.

Déversement : la Baie-des-Chaleurs se prépare : L’organisme espère que les données recueillies permettront de mesurer les effets d’un déversement accidentel sur le saumon. Plusieurs des plus belles rivières à saumon de la Gaspésie, comme la Cascapédia et la Matapédia, se déversent dans la baie des Chaleurs.

Offensive juridique des Micmacs: Les communautés micmaques de la Gaspésie viennent de déposer une poursuite contre le Nouveau-Brunswick, mais aussi contre la compagnie Chaleur Terminals. Leur objectif est d’empêcher le transport ferroviaire de pétrole des sables bitumineux vers le futur port d’exportation de Belledune.

Projet pétrolier à Belledune : la cour se penchera sur le cas en janvier: C’est en janvier 2016 que la cour doit se pencher sur la demande d’injonction de trois communautés micmaques de la Gaspésie qui s’opposent au projet de terminal pétrolier à Belledune, au Nouveau-Brunswick.

Québec ne prévoit pas de mener de consultations sur le projet de Belledune: Même si le projet de transport de pétrole par train vers le futur port de Belledune au Nouveau-Brunswick suscite de vives inquiétudes dans des municipalités du Québec, le gouvernement Couillard ne prévoit pas mener de consultations ou d’audiences publiques spécifiques au projet avant le passage des convois, a appris Le Devoir.

NPD au NB: Joël Charest présente ses enjeux matapédiens.

PROJET PÉTROLIER À BELLEDUNE : CONFÉRENCE DE PRESSE AVEC NON À UNE MARÉE NOIRE DANS LE ST-LAURENT ET FORCES ET DÉMOCRATIE

CONFÉRENCE DE PRESSE AVEC NON À UNE MARÉE NOIRE DANS LE ST-LAURENT ET LE PARTI VERT DU CANADA : Le groupe citoyen «Non à une marée noire dans le Saint-Laurent» et le candidat du Parti Vert du Canada dans Acadie-Bathurst, Dominique Breau, unissent leur voix afin de réitérer leur opposition au projet pétrolier de la compagnie albertaine Chaleur Terminals Inc qui souhaite transporter par train 240 wagons chaque jour sur les voies ferrées de l’Est-du-Québec vers le port de Belledune, au Nouveau-Brunswick.

Megantic :

Railway company challenges $338M settlement for 2013 derailment: A $338 million settlement fund for victims of a fiery train derailment that claimed 47 lives in Canada is poised for final approval, but payments could be held up by a legal challenge from one of that country’s largest railways.

Sécurité ferroviaire à Lac-Mégantic : les citoyens attendent plus que des promesses: Alors que se déroule la plus longue campagne électorale de l’histoire du Canada, plusieurs citoyens de Lac-Mégantic se disent déjà désabusés par les promesses faites par les différents partis fédéraux en matière de sécurité ferroviaire. La confiance des électeurs de Mégantic-L’Érable par rapport à leurs élus n’a jamais été aussi basse.

Du brasier, renaîtra la Vie…  : Les signataires de la pétition, signée également par une vingtaine de médecins et de pharmaciens de L-M, demandent au Conseil de la ville de Lac-Mégantic d’intenter, dans les plus brefs délais, des démarches juridiques auprès d’une Cour fédérale afin d’obtenir rapidement une ordonnance d’injonction interlocutoire exigeant l’arrêt immédiat du transport de produits dangereux sur la voie ferrée de la CMQR tant et aussi longtemps que cette voie ferrée ne soit pas réparée et rendue sécuritaire.

L’interminable attente: Lundi soir, le conseil municipal de Lac-Mégantic a encore été interpellé à propos des rails, mortels en 2013, qui traversent toujours la ville. Il s’agissait cette fois du dépôt d’une pétition réclamant du conseil qu’il aille chercher une injonction auprès de la Cour fédérale afin que le transport de produits dangereux sur la voie ferrée soit immédiatement arrêté.

Rails: les citoyens dénoncent le «simple maquillage» de la CMQ: Cette opération faisait suite au cri d’alarme lancé, il y a deux semaines, par un expert en transport ferroviaire, Jacques Daniel Vandersleyen, qui s’était adressé au conseil municipal de Lac-Mégantic pour faire valoir « que la voie ferrée était foutue ».

Inspection indépendante des rails à Lac-Mégantic: Deux entreprises de génie-conseil se disputent l’octroi du contrat pour l’inspection de la voie ferrée qui traverse la municipalité deLac-Mégantic.

Lac-Mégantic dans la peau: Voilà que la semaine suivante, quelques citoyens inquiets de voir le déroulement des travaux et de la suite des choses demandent à un expert indépendant de venir donner son avis sur l’état de la voie ferrée

Quelle catastrophe faudra-t-il pour réveiller partis et citoyens?: Deux années ont passé depuis la tragédie de Lac-Mégantic, alors qu’au pays comme aux États-Unis déraillements et explosions de brut continuent. Des mesures préventives ont certes été annoncées par les gouvernements et les transporteurs, mais elles tardent à s’appliquer.

Des citoyens de Lac-Mégantic réclament une injonction pour empêcher le transport ferroviaire de matières dangereuses: Une coalition des citoyens engagés pour la sécurité ferroviaire de Lac-Mégantic et des environs a été formée pour demander à la Municipalité d’amorcer des demandes juridiques afin d’obtenir une injonction interlocutoire afin que cesse le transport de matières dangereuses, et ce immédiatement et tant que le chemin de fer ne sera pas en excellent état.

Tragédie de Lac-Mégantic: un survivant s’enlève la vie: Le chansonnier Yvon Ricard, qui jouait au Musi-Café le soir de la tragédie de Lac-Mégantic, s’est enlevé la vie, un peu plus de deux ans après le drame auquel il avait survécu.

ouest

Raiding Unist’ot’en camp would be « disastrous », B.C. RCMP warned : The B.C. Civil Liberties Association (BCCLA) has sent a letter to the RCMP warning against “an impending, and possibly large-scale, RCMP action in relation to the Unist’ot’en camp”.

We Stand with the Unist’ot’en: The Unist’ot’en camp and community are currently on high alert. The RCMP recently visited the Unist’ot’en camp, and the RCMP and federal government have continuously targeted the Unist’ot’en camp for surveillance. We are deeply and gravely concerned to learn from a variety of sources that the RCMP appear to be on the verge of executing a highly provocative and dangerously reckless operational plan to make arrests.

RCMP planning mass arrests of indigenous Unist’ot’en activists under Bill C-51: Reports : “The RCMP have made a number of visits to the Unist’ot’en as well as other First Nations leadership regarding the Unist’ot’en community’s active exercise of their Aboriginal Title and Rights to protect their lands from oil and gas development.”

Solidarité

First Nations occupying Lelu Island, blocking early Petronas LNG work: The battle over Malaysian energy giant Petronas’ controversial LNG terminal in the Skeena River Estuary is intensifying, as local Lax Kw’alaams First Nation members are setting up camp on Lelu Island, near Prince Rupert – the site of the proposed project.

Drilling at proposed LNG terminal starts despite First Nation opposition: Members of several First Nations — including the Lax Kw’alaams and the Gitxsan — appeared to stop drilling on the weekend, but the presence of Prince Rupert Port Authority boats has allowed the work to start, Lax Kw’alaams First Nation hereditary chief Don Wesley, also known as Sm’oogyet Yahaan, said Tuesday.

        

Le BAPE dit non à l’uranium : Le consensus social et scientifique n’existe pas, estime l’organisme

Changements climatiques :

Clinton propose un Pacte nord-américain sur le climat: Au lendemain de sa prise de position contre le projet d’oléoduc Keystone XL, Hillary Clinton a rendu public un document d’orientation qui appelle à la mise en place d’un vaste plan de lutte contre les changements climatiques coordonné entre le Canada, les États-Unis et le Mexique.

L’Europe s’accorde sur des objectifs communs avant la conférence climat : COP21 – Les pays de l’UE se sont entendus sur un mandat de négociation afin de réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 puis à 50% en 2050. Les organisations environnementales jugent l’accord peu ambitieux.

«Trop de gens sont encore endormis»: Un élu américain rappelle les États-Unis et le Canada à leurs responsabilités

Pourquoi « le sujet le plus important du monde » ne fait presque jamais la une des newsmagazines français: Le réchauffement climatique est considéré par plusieurs médias internationaux comme « le sujet le plus important du monde ». Sauf en France, où les grands hebdomadaires ne lui ont pas consacré une seule couverture depuis cinq ans.

Laissons les fossiles dans le sol. Pour en finir avec les crimes climatiques : Nous ne nous faisons pas d’illusions. Depuis plus de vingt ans, les gouvernements négocient mais les émissions de gaz à effet de serre n’ont pas baissé et le climat poursuit sa dérive. Alors que les constats de la communauté scientifique se font plus alarmants, les forces de blocage et de paralysie l’emportent.

L’économie décarbonisée doit s’accélérer: Les coûts associés au maintien du modèle économique basé sur les combustibles fossiles sont « plus clairs que jamais », mais la transition vers une économie décarbonisée ne se fait pas assez vite.

Les gaz à effet de serre en concentration record: Les gaz à effet de serre qui sont à l’origine du changement climatique ont atteint des sommets de concentration dans l’atmosphère en 2014, tandis que la planète a atteint une température record à sa surface, ont rapporté des chercheurs du monde…

Monster El Nino Hurls Record Barrage of Hurricanes at Hot Blob, Sets Sights on Drought-Ravaged California: The Hot Blob in the Northeastern Pacific held its own for quite some time. But it now faces the assault of a barrage of tropical cyclones spat from the maw of a monster El Nino that is now tracking its way toward the strongest such event on record

PARIS 2015 : LES ENGAGEMENTS DES PAYS PERMETTRONT-ILS DE STABILISER LE CLIMAT? : Pendant que plusieurs gouvernements occidentaux mettent en œuvre des programmes d’austérité et n’ont d’yeux que pour l’équilibre des finances publiques, un autre type de budget est négligé : le budget carbone.

How Much Of California’s Drought Was Caused By Climate Change? Scientists Now Have The Answer: Over the last few years, as California’s historic, four-year drought has intensified, scientists havefound clues linking the extreme weather event to human-caused climate change. Now, a new study is the first to estimate just how much climate change contributed to the drought.

La consommation de viande menace la planète: La croissance continue de la consommation de viande dans le monde constitue la plus importante menace pour la biodiversité. La pression sur les écosystèmes est telle qu’elle contribue à l’extinction d’espèces naturelles

The awful truth about climate change no one wants to admit : Even as many climate experts are now arguing that 2°C is an inadequate target, that it already represents unacceptable harms, we are facing a situation in which limiting temperature even to 3°C requires heroic policy and technology changes.                                                                          

                

Canada quietly pulls out of UN anti-droughts convention : The Harper government is pulling out of a United Nations convention that fights droughts in Africa and elsewhere, which would make Canada the only country in the world outside the agreement.

Alternatives

Compostage et biométhanisation : un délai accordé aux villes pour se conformer : Au lieu d’exiger que les usines de compostage ou de biométhanisation soient prêtes le 30 septembre 2019, les municipalités auront jusqu’au 31 décembre 2022 pour compléter les travaux.

Hameau 18 : vivre en quasi-autonomie: À Cap-au-Renard, près de Sainte-Anne-des-Monts, un groupe d’une dizaine de personnes vit en quasi-autonomie sur une immense terre de 50 hectares. L’éco-hameau est en voie de se transformer en véritable coopérative d’habitation, nommée Hameau 18.

Un verger voit le jour à New Richmond: La moitié de la terre de 12 acres a été défrichée pour l’instant, l’autre moitié, qui se rend jusqu’à la route 132, est toujours boisée. C’est cette année que les premiers arbres ont été plantés.


Les illusions vertes – ou l’art de se poser les mauvaises questions!: Chaque jour, les nouvelles concernant le changement climatique et les dommages qui l’accompagnent sont de pire en pire. Pour bon nombre d’environnementalistes, la réponse est simple: un changement d’énergie. C’est-à-dire, passer des combustibles fossiles aux énergies alternatives propres, vertes et renouvelables. Des citoyens bien intentionnés impliqués et des activistes sont montés dans ce train en marche.

Micro-ferme : une ferme de moins d’un hectare

La Remise: une première bibliothèque d’outils à Montréal: Un collectif ouvre cette semaine la première bibliothèque d’outils à Montréal, où tous pourront emprunter « tout ce dont on se sert une fois par année et qui prend la poussière dans notre appartement »

https://soundcloud.com/laroseisabelle/une-monnaie-locale-gaspesienne-le-demi

le demi à radio x : Coupe moi un 20$ pour deux 10$


Une monnaie locale gaspésienne : le demi

La coopérative intégrale, ou comment répondre aux besoins individuels et collectifs hors des règles du marché

                

Le caca des membres d’une même famille pour faire pousser les légumes du jardin : Une famille de Saint-Siméon, dans la Baie-des-Chaleurs, utilise une toilette sèche pour ses besoins naturels depuis maintenant trois ans. Après avoir composté le tout, le résultat est utilisé pour jardiner.

        

à lire-visionner:

TRAJECTOIRES PÉTROLIÈRES : arts et sciences se rencontrent

Le pétrole… et après : revue possibles

Creuser jusqu’où? Extractivisme et limites à la croissance : Et si, au lieu de se préoccuper de la bonne façon de partager ce « gâteau » (sans trop salir la nappe), on s’interrogeait plutôt sur  la pertinence même de le consommer ? Avons-nous vraiment besoin d’harnacher de nouvelles rivières, d’exploiter toujours plus de gisements de pétrole et de minerais, d’ouvrir de nouveaux territoires aux touristes, d’intensifier les cultures et l’élevage animal ?

Forget ‘developing’ poor countries, it’s time to ‘de-develop’ rich countries : What does this mean for our theory of development? Economist Peter Edward argues that instead of pushing poorer countries to “catch up” with rich ones, we should be thinking of ways to get rich countries to “catch down” to more appropriate levels of development.

Drôle

Un scientifique fédéral suspendu après avoir écrit une chanson contre Harper: Un scientifique d’Environnement Canada fait l’objet d’une enquête administrative pour avoir prétendument enfreint le code d’éthique en écrivant une chanson critiquant le chef conservateur Stephen Harper.

Madame Univers brandit un t-shirt anti-Harper

PROTÉGEONS L’EAU POTABLE.

PRÉVENONS L’IRRÉPARABLE.