3 février 2016

Volte-faces et paradoxes – Février 2016

1- Entrée Tache d’huilesque :

NOUVEAUTÉ : hyper-concentré partiel de la synthèse Est-du-Québec , en spécial-dédicace au monde vraiment trop occupé pour la synthèse provinciale, même si on vous la conseille pareil…

puits pétrolia Photo: Pétrolia

En Gaspésie, un nettoyage porte la production du puits Haldimand n° 4 à 43 barils par jour, mais l’injection récente de 70 000 litres d’acide chlorhydrique(pour le nettoyage) sans qu’une autorisation du ministère de l’Environnement ne soit nécessaire a de quoi remettre en question les règles de l’art. La compagnie entend mener un test de production de plus de huit mois en 2016. Tache d’huile demande, les opérations de nettoyage portent fruit, mais lesquels? Par ailleurs, des travaux reprennent à Saint-Léon-le-Grand:un dossier à surveiller, de Sayabec à Causapscal…Et vu qu’à Bourque(Murdoch) ce serait du gaz, parlons-en avec une synthèse en trois parties présentée par le le RVHQ.

Dans le Golfe, Corridor Resources obtient un sursis d’un an pour l’exploration du site Old Harry. L’Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador explique, soulevant l’ire de la Coalition Saint-Laurent, que cette prolongation était nécessaire afin de réaliser les consultations publiques repoussées depuis 4 ans! Une occasion de ploguer un nouvel outil pour réfléchir à l’acceptabilité sociale.

Comble de l’ironie Couillard sollicite désormais les groupes environnementalistes et scientifiques afin de réitérer son opposition à l’exploration pétrolière sur Anticosti, ce qui scandalise évidemment la compagnie. Entêtée, Pétrolia mise toujours sur la réalisation de trois forages avec fracturation sur l’île.

Dissonant: Pétrolia et Junex se pètent les bretelles de médailles de performance boursières tout en visitant des creux historiques sur le marché! Côté constructif, on se réjouit que ce soit parti pour le sans gluten en Gaspésie, encourageant la production locale ce qui s’inscrit dans la révolution par la terre. Outre l’alimentation, il est maintenant possible de s‘habiller 100 % Baie-des-Chaleurs et la Coalition des Gaspésiens pour l’avenir du train de passagers est favorable à l’autorail.

Quelques trucs à surveiller : le passage du film Pipelines pouvoir et démocratie près de chez vous, le procès des Mi’gmaqs de la Gaspésie contre Chaleur Terminals Inc et le gouvernement du Nouveau-Brunswick qui a été reportée aux 15-16 mars prochains : on vous tiendra au courant. Aussi, on attend (sans trop d’enthousiasme) la sortie de la Politique énergétique du Québec ainsi que la Loi sur les hydrocarbures.

Comme toujours, faites-nous signe pour prendre part, on fait de notre mieux pour accueillir les coups de main!

2- Synthèse de l’actualité hydrocarbures au Québec et aux alentours lousses

La COP21 fait encore la manchette?

Ben oui, ça fait jaser un boutte ces affaires-là. Alors que certains y voient la mort du mouvement climatique ou encore une victoire d’Obama aux dépens de la planète, les promesses des É-U étant notamment basés sur 2005 et non 1990 comme les autres pays, d’autres tiennent à souligner les enjeux pour les droits humains. Il y en a des plus enthousiastes et d’autres qui appellent à l’urgence de la décroissance et/ou considèrent que la COP21 fut un banquet de porcs capitalistes. Chose certaine, cet Accord sera la base de négociations pour de nombreuses années, et il ne compte pour l’instant aucune mention de réparation ni d’engagements contraignants qui paveraient une voie propice à l’atteinte des objectifs et d’une certaine justice climatique… Alors que les réactions vont de la célébration au scandale, les mouvements souhaitant contrer les changements climatiques doivent se poser de sérieuses questions….

Pour nourrir les réflexions à cet effet, éléments de contexte supplémentaires : le patrimoine cumulé des 1% les plus riches du monde a dépassé l’an dernier celui des 99% restants avec un an d’avance sur les prévisions; dans l’alimentation, on constate des hausses de prix et pénuries inhabituelles et l’ampleur de la montée du niveau de la mer résultant du réchauffement des océans a été sous-estimé… il représente près de deux fois ce qui avait été calculé jusqu’alors. Même les financiers sont préoccupés(!), comme en témoigne le plus récent rapport du Forum économique mondial (FEM).

Alors que la trudeaumanie s’essoufle, le premier ministre Trudeau y met du sien en rompant l’une de ses principales promesses sur le climat, ce qui a été dénoncé par une injonction populaire. Chose certaine, plusieurs questions demeurent quant à la mise en oeuvre de certains de ces engagements, lui qui ignore des jeunes activistes enthousiastes avec son bel air de winner… Si on se réjouit de voir Ottawa promettre de se baser sur «la science» pour mieux protéger les milieux marins,(le post harper génère d’étranges « victoires »), on souligne l’absence du Canada de l’assemblée annuelle de ​​l’Agence internationale des énergies renouvelables alors qu’un virage vert permettrait de stimuler l’économie canadienne, selon l’AQLPA. Souhaitant devenir un leader en matière de lutte contre les changements climatique (sic), l‘Alberta impose une taxe carbone.

Au Québec, Couillard est critiqué sévèrement après ses déclarations pour bien paraître à Paris alors qu’on constate que de nombreux projets liés aux hydrocarbures continuent d’être financés par l’actuel gouvernement. Aussi, le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles a discuté de quelques détails de la future politique énergétique du Québec lors du cocktail privé organisé à son intention par une grande firme d’avocats, ce qui incite un citoyen engagé à déplorer que ce ne soit pas d’abord présenté à l’ensemble de la population. Cela témoigne du lobbyisme en cours, mais aussi, on se rappelle des consultations bidons liées à cette politique. Parce que là, tout porte à croire que les hydrocarbures seront au cœur de la politique énergétique du Québec et que la filière gazière en sera le fer de lance. Le plus ironique, c’est qu’ils présentent ce combustible fossile comme solution de transition. » dit Carole Dupuis du RVHQ qui offre une synthèse en trois parties démontrant que les cinq usines de liquéfaction de gaz naturel dont le gouvernement du Québec soutient l’établissement feraient quadrupler la présence du gaz naturel au Québec, ce qui ferait exploser la contribution du Québec au réchauffement climatique.

Le ministère de l’environnement est par ailleurs encore écorché, jugé frileux et critiqué pour sa gestion laxiste du considérable Fonds vert (on en a des idées si jamais, ça par exemple.) Mais décidément, on n’a pas les mêmes idées pour les investissements, alors qu’on annonce le maintien du contrat de la centrale au gaz de Bécancour de TransCanada jusqu’en 2036, justifié selon Arcand et Hydro Québec, alors que la centrale, même fermée, coûterait 2 milliards sur une période d’un peu moins de 30 ans! Ça vous financerait-tu de la bonne pub pour Énergie Est, ça?

Extraction

Dans le Golfe, Corridor Resources obtient un sursis d’un an pour l’exploration du site Old Harry, alors que le contrat initial qui le lie au gouvernement de Terre-Neuve et Labrador l’engageait à lui verser 1 million de dollars… dollars dont on n’a toujours pas vu la couleur ni senti l’odeur… L’Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador explique, soulevant l’ire de la Coalition Saint-Laurent, que cette prolongation était nécessaire afin de réaliser les consultations publiques repoussées depuis 4 ans!

En Gaspésie, un nettoyage porte la production du puits Haldimand n° 4 à 43 barils par jour, ce qui incite à se demander : comment peut-on être si déconnecté? La Ville de Gaspé est très préoccupée par l’injection récente de 70 000 litres d’acide chlorhydrique(pour le nettoyage) sans qu’une autorisation du ministère de l’Environnement ne soit nécessaire, alors que le puits est situé à 350 mètres de maisons et à 150 mètres d’un cours d’eau qui se jette dans une rivière à saumon. De quoi remettre en question les règles de l’art défendues par le pdg Alexandre Gagnon… La compagnie entend mener un test de production de plus de huit mois en 2016 alors que la Ville de Gaspé, jugeant sans doute insuffisant le comité de suivi, insiste encore pour un BAPE. Elle n’est pas seule, et Tache d’huile demande, les opérations de nettoyage portent fruit, mais lesquels?

Par ailleurs, des travaux reprennent à Saint-Léon-le-Grand dans la Vallée de la Matapédia, afin de déterminer si le site convoité pourrait accueillir des forages. Ces opérations consistaient à de l’arpentage et de la validation environnementale : un dossier à surveiller, de Sayabec à Causapscal…

Comble de l’ironie pour un gouvernement québécois qui se cache bien de nous présenter le projet d’ensemble de son programme énergétique pour le Québec, Couillard sollicite désormais les groupes environnementalistes et scientifiques afin de réitérer son opposition à l’exploration pétrolière sur Anticosti, ce qui scandalise évidemment la compagnie. Entêtée, Pétrolia mise toujours sur la réalisation de trois forages avec fracturation sur l’île d’Anticosti.

Insolite, Pétrolia et Junex se pètent les bretelles de médailles de performance boursières tout en visitant des creux historiques sur le marché! Côté constructif, on se réjouit que ce soit parti pour le sans gluten en Gaspésie, encourageant la production locale ce qui s’inscrit dans la révolution par la terre. Outre l’alimentation, il est maintenant possible de s‘habiller 100 % Baie-des-Chaleurs et la Coalition des Gaspésiens pour l’avenir du train de passagers est favorable à l’autorail.

Contamination de l’eau et autres désagréments

RECORD : plus important séisme lié à l’hydrofracturation s’est produit en Colombie britannique, alors qu’une technologie permet de différencier les causes de séismes.

Épeurant : une caméra infra-rouge révèle un énorme nuage de méthane en Calfornie qui se met en État d’urgence. Marc Durand nous offre explications et perspectives, et si cela se produisait au Québec? Aussi (bouh!) on prévoit qu’en 2050 le plastique pèsera plus que le poisson dans l’océan et en attendant, des industriels offrent les eaux de forage au traitement des routes, contre la neige et la glace…

À Beauharnois, on retient son souffle alors que ce navire échoué et abandonné pourrait laisser couler son mazout dans les eaux du St-Laurent qui servent de prise d’eau potable pour plusieurs municipalités du Grand Montréal, un fleuve d’ailleurs sous haute surveillance. Si à Saint-Tite on développe un nouveau produit à base de fibres naturelles, un produit absorbant pour les hydrocarbures, on espère quand même éviter d’en abuser…

Transport d’hydrocarbures

Du côté du transport sur rails, bonne nouvelle pour l’instant: il n’y aura pas de transport ferroviaire de pétrole à Lac-Mégantic en 2016 même si le ministre Garneau n’a pas trouvé un moment pour rencontrer Robert Bellefleur et la Coalition d’organismes pour la sécurité ferroviaire au centre-ville qu’il représente. Mais nous devons surveiller d’autres types de produits dangereux qui peuvent circuler par train, comme le propane, l’acétone et le naphta servant à liquéfier le pétrole lourd, des produits encore plus dangereux que le pétrole lui-même précise M. Bellefleur.

Aussi, la chute du prix réduit la livraison du pétrole par train vers Kildair : « On n’a reçu qu’une seule expédition par train. Heureusement, les secteurs du mazout lourd et du bitume sont toujours actifs et livrés par train, ce qui aide à compenser » (sic). Du côté de Belledune, la cause des Mi’gmaqs de la Gaspésie contre Chaleur Terminals Inc et le gouvernement du Nouveau-Brunswick a été reportée aux 15-16 mars prochains : on vous tiendra au courant. À noter, des écologistes pourront plaider la nécessité pour justifier leurs actes illégaux dans un procès historique à propos du blocage d’un train de pétrole aux États-Unis

Un mois après que TransCanada ait déposé à l’Office nationale de l’énergie une version modifiée de son projet d’oléoduc Énergie Est, les 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal annoncent officiellement leur opposition au pipeline, qui traversera 100 km de son territoire. « C’est en raison des risques environnementaux élevés, notamment pour l’eau potable’’, de rappeler Coderre dans un élan d’amnésie momentané. Les communautés Mohawks du Québec et de l’Ontario viennent également grossir les rangs de la résistance autochtone au projet. Afin de calmer les réactions outrées de certains politiciens de l’Ouest à l’égard de ces mouvements d’opposition au Québec, nos premiers ministres y vont d’exercices rhétoriques : Trudeau précise que les communautés concernés devront donner leur aval au projet et Couillard avoue mollement que la province québécoise n’a pas l’obligation d’accepter le projet (un vrai baume pour notre « système démocratique »). Pendant ce temps, la pression qui pèse sur le Québec en faveur du pipeline Énergie Est continue de s’accentuer, alors que TransCanada poursuit le gouvernement américain pour son rejet du projet Keystone XL. Côté coïncidence et copinage dans ce dossier, on apprend que TransCanada a recruté comme lobbyiste auprès du gouvernement libéral un militant du PLQ et qu’une chronique critique de la construction du port d’exportation du pétrole d’Énergie Est à Saint-John au Nouveau-Brunswick se voit refuser la publication dans le Telegraph-Journal, detenu par la famille Irving, aussi propriétaire de Irving Oil.

Après que des citoyens.nes se soient enchaînés.es à une valve à Sainte-Justine-de-Newton début décembre, les actions citoyennes se multiplient pour bloquer le flux de la ligne 9 d’Enbridge, qui est arrêtée manuellement par des militants.es à Sarnia, puis une nouvelle fois à Hamilton par la fermeture anonyme d’une valve électronique. Mentionnons qu’un autre oléoduc d’Enbridge qui coule en parallèle, la ligne 7, a aussi arrêté par une action près de Cambridge en Ontario. C’est pas si dur on dirait... Cette grogne populaire persistante contraint la compagnie pétrolière à défendre son plan d’urgence, qui ne rassure pourtant en rien la MRC de Vaudreuil-Soulanges, et à renforcer la sécurité autour de ses pipelines (et on se surprend de voir Enbridge s’empresser de nous jaser de sécurité lorsqu’il est question d’empêcher d’éventuels sabotages…).

Aussi: Rachel Thevenard de Run Against Line 9 a été bien accueillie à Montréal le 6 janvier, alors qu’elle complétait sa course de plus de 800 kilomètres le long de la ligne 9 pour soutenir la Première Nation des Chippewas de la Thames. Celle-ci a toujours besoin de soutien financier pour combattre la ligne 9 en Cour suprême.

Finalement, les nations autochtones de l’Ouest remporte une victoire dans le dossier de l’oléoduc Northern-Gateway d’Enbridge, la Cour Suprême de la Colombie-Britannique ordonnant à la province de consulter les autochtones! Alors que la pression exercée contre l’oléoduc TransMountain s’accentue, des militant-e-s sont été arrêté-e-s dans le cadre du blocage des opérations géotechniques de la compagnie propriétaire Kinder Morgan. Le développement de l’industrie du gaz naturel liquéfié en Colombie-Britannique est remis en doute par des chercheurs de l’Université Harvard et vertement critiqué par les leaders autochtones en raison des saumons qui y sont menacés. Et tiens, si vous voulez un coup d’inspirations et un clic solidaire, allez voir la campagne des Kichwas pour laisser le pétrole sous terre en Amazonie vivante.

Matières à réflexion : Il existe un nouvel outil disponible sur l’acceptabilité sociale, et comme les lois n’ont jamais été écrites pour protéger l’eau, l’air, ou les sols, mais pour protéger la propriété, certain-e-s demandent : Et si ça changeait ?

4- Revue de l’actualité – janvier 2016

Hydrocarbures au Québec

Enjeux socio-économiques

COP 21

The Climate Movement is Dead: A Reportback from COP21: The climate talks, as to be expected, were a total failure. Negotiations were held up in large part by the United States and Saudi Arabia, both of which have a vested interest in the continuation of our global addiction to fossil fuels.

La COP21 et les enjeux pour les droits humains: La COP21 se tient à Paris du 30 novembre au 11 décembre. Les 147 chefs d’État et de gouvernement ont l’avenir de notre planète entre leurs mains. Ils ont le devoir de trouver un accord contraignant à même de limiter le réchauffement climatique et ses impacts dramatiques sur les droits humains. La FIDH souhaite ici le rappeler avec force : si l’enjeu est écologique, il est avant tout humain.

L’autre dimension de l’Accord de Paris: Dans leur allocution des dernières heures de la conférence climatique de Paris, le président de la conférence, Laurent Fabius, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, et le président français, François Hollande, ont tour à tour parlé de « notre responsabilité face à l’histoire », d’un « accord pour une meilleure planète » et d’un « acte majeur pour l’humanité ». Ces discours solennels sont-ils exagérés ?

A Victory for President Obama and a Defeat for the Planet: Mann explains that Third World nations have been calling on the Global North to pay « loss and damages, » as they are the most responsible for the climate crisis and should be first to pay reparations to the most impacted communities, particularly the nations of Africa, Asia, Latin America and island states.

COP21 : l’urgence de la décroissance: Dans une récente interview, Daniel Cohen expliquait à juste titre qu’il ne faut plus compter sur la croissance. Les chiffres en attestent : décennie après décennie, depuis les années 1960, la croissance moyenne de la France et, plus généralement, des économies occidentales est un peu plus faible

CP21 liberal-fédéral

Le premier ministre Trudeau est en train de rompre l’une de ses principales promesses sur le climat.

Canada, climate change and Liberal political theatre: As Canada’s political institutions move into full speed for 2016, many open questions remain surrounding public commitments toward environmental protection made by the Liberal government during the 2015 UN climate change conference in Paris last December.

Balancing the Carbon Budget in Trudeau’s Canada: Recently-elected Prime Minister Justin Trudeau surprised many when he endorsed the global climate target of 1.5˚ C (or less) of increase in the global mean temperature. He has been showered with accolades by the likes of Equiterre, ForestEthics, Environmental Defense, and other green groups.

L’Alberta impose une taxe carbone à la pompe et augmente celle des pollueurs: La province prévoit une hausse graduelle des prix de l’émission de 1 tonne de GES. De 20 $ en 2017, elle passera à 30 $ en 2018.

Ottawa promet de se baser sur «la science» pour mieux protéger les milieux marins: Changement de gouvernement, changement de ton. Le ministre libéral responsable de Pêches et Océans, Hunter Tootoo, entend se fier à la « science » pour identifier précisément les zones marines à protéger. Il promet aussi de protéger 10 % du territoire maritime national d’ici 2020. Une bonne nouvelle pour les groupes environnementaux.

Le Canada absent de l’assemblée annuelle de ​​l’Agence internationale des énergies renouvelables: Le Canada est le seul pays du G8 à ne pas être membre de l’Agence internationale des énergies renouvelables. 145 autres pays se sont joints à cette initiative qui tient en fin de semaine sa sixième assemblée annuelle. En 2015, plus de 320 milliards de dollars ont été investis dans les énergies renouvelables. C’est un investissement record. Le responsable de la campagne climat de Greenpeace, Patrick Bonin, nous explique pourquoi le Canada doit devenir membre de cette agence.

Un virage vert permettrait de stimuler l’économie canadienne, selon l’AQLPA: Un militant écologiste de longue date, André Bélisle, fonde ses espoirs sur le nouveau premier ministre Justin Trudeau pour que le pays prenne un virage vert pour stimuler l’économie canadienne.

Provincial ;

Philippe Couillard rêve en vert: Prenant la parole à une table ronde organisée par l’Alliance internationale sur les véhicules zéro émission (Alliance VZE), dans le cadre de la Conférence de Paris sur les changements climatiques, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a traduit la volonté de son gouvernement d’aller de l’avant avec l’instauration d’une norme à émission zéro semblable à celle que l’on retrouve en Californie.

Pour bien paraître à Paris: Suis-je le seul à être surpris de l’éloignement soudain du Canada du pétrole et des récentes déclarations de Phillipe Couillard sur Anticosti ? Bien sûr, c’était un projet péquiste et le gouvernement libéral provincial lui préfère le projet hyper polluant de la cimenterie de Port-Daniel, mais cette prise de distance reste tout de même étonnante.

Pétrole: Couillard critiqué sévèrement: Bien que Prospérité sans pétrole (PSP) se réjouisse d’une position qui semble claire contre les hydrocarbures venant du Premier ministre du Québec, Philippe Couillard, ce mouvement citoyen dit se questionner sur la cohérence de ses propos.

Cocktail et politique: Est-il si inimaginable que le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, ait discuté avec quelques détails de la future politique énergétique du Québec lors du cocktail privé organisé à son intention hier soir, jeudi, par une grande firme d’avocats ?

Votre opinion, ça ne compte pas!: Dans Le Devoir la semaine dernière (14 janvier), nous apprenions que le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, a présenté les grandes orientations de la future politique énergétique du Québec devant un cercle restreint d’invités.

La gestion du ministère de l’Environnement critiquée par la vérificatrice générale dans le dossier du Fonds vert: Les subventions du Fonds vert ne sont basées sur aucun objectif précis et mesurable, selon un rapport confidentiel de la vérificatrice générale obtenu par Le Journal.

Environnement: un ministère frileux: Après avoir renoncé cet été à un Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) pour examiner le projet d’agrandissement du port de Québec, le gouvernement Couillard cède sa place à Ottawa dans le projet d’un terminal maritime à Sainte-Rose-du-Nord.

Le p.-d.g. d’Hydro-Québec juge la centrale de Bécancour «très utile»: Éric Martel, estime que la centrale au gaz de Bécancour, propriété de TransCanada, est « très utile ». Cette centrale entrée en fonction en septembre 2006 et fermée depuis janvier 2008 a déjà coûté plus d’un milliard de dollars à la Société d’État.

2 milliards pour une centrale fermée: Qu’elle soit utilisée ou non, la centrale au gaz naturel de Bécancour aura coûté au moins deux milliards de dollars à Hydro-Québec sur une période d’un peu moins de 30 ans, indiquent les données compilées par Le Devoir.

La décision de financer une pétrolière multimilliardaire est justifiée, selon Arcand: Le ministre Pierre Arcand a défendu lundi l’octroi d’une subvention de 1,7 million de dollars à la pétrolière albertaine Suncor dans le cadre d’un programme gouvernemental mis sur pied pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ce financement public permettra de réduire les émissions de la raffinerie de Montréal de 0,9 %.

EXTERNALITÉS: TROP DE SCIENCE ÉCONOMIQUE POUR ÉCLAIRER NOS DILEMMES SOCIAUX : Et qu’est-ce que le marché comme lieu de véridiction a à voir avec l’approche en termes d’externalités?

Les 1% les plus riches au monde possèderaient plus que les 99% autres: Le patrimoine cumulé des 1% les plus riches du monde a dépassé l’an dernier celui des 99% restants avec un an d’avance sur les prévisions, a indiqué lundi l’ONG britannique Oxfam à l’approche du forum économique mondial de Davos, en Suisse.

The Human Capacity For Denial Will Only Get Us So Far: As they explain it, when early Homo sapiens suddenly became aware of their own inevitable mortality in the midst of abject violence and death, denial simultaneously became an extricable component to emerging consciousness.

Mais qu’est-ce que l’acceptabilité sociale?: Cette notion de plus en plus populaire s’inscrit dans le paysage des luttes environnementales au Québec depuis quelques années. Est-ce un levier, une opportunité ou un piège pour notre mouvement? Découvrez outils de réflexion, actes de forum et vidéo.

Extraction

Politique énergétique du Québec (1 de 3) : Le gaz naturel fossile, fer de lance de la politique énergétique du Québec? : Plusieurs Québécois supposent que l’aventure gazière du Québec est de l’histoire ancienne, maintenant que le BAPE s’est prononcé contre l’exploitation du gaz de schiste dans la vallée du Saint-Laurent1 et que le premier ministre semble avoir renoncé à signer le « délabrement » de l’île d’Anticosti2. Ils se trompent lourdement. -

Suncor et COS s’entendent sur une offre bonifiée: Les deux entreprises de Calgary soutiennent dorénavant la proposition évaluée à 6,6 milliards, ce qui met officiellement fin à des mois de querelles acrimonieuses.

Golfe

Corridor Resources pourrait perdre son permis d’exploration pétrolière pour Old Harry : En juin, Corridor Ressources cherchait des partenaires pour mener des forages exploratoires, estimés à 55 millions de dollars, puisqu’elle n’avait pas les fonds nécessaires pour assumer ces coûts.

Old Harry : Corridor Resources obtient un sursis d’un an sans pénalité: Contre toute attente, l’Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers (l’Office), avec l’approbation des ministres des Ressources naturelles fédéral, James Carr, et terre-neuvien, Siobhan Coady, a reconduit pour une année supplémentaire la licence d’exploration EL1105 de Corridor Resources sur le site Old Harry qui arrivait à échéance le 15 janvier 2016

Gaspésie

Exploration pétrolière: des travaux reprennent à Saint-Léon-le-Grand: L’Avant-Poste a appris que l’entreprise d’exploration Marzcorp Oil and Gas a repris, au cours des dernières semaines, des travaux dans le secteur de Saint-Léon-le-Grand afin de déterminer si le site convoité pourrait accueillir des forages.

Exploration pétrolière: des travaux reprennent à Saint-Léon-le-Grand: Ces travaux constituent une suite des opérations menées en 2011 avec la compagnie Gastem. Marzcorp a entrepris des relevés préliminaires de faisabilité, qui visent à déterminer si des forages conventionnels pourraient s’effectuer pour la recherche de gaz naturel et/ou de pétrole.

Un nettoyage porte la production du puits Haldimand n° 4 à 43 barils par jour: Le forage Haldimand n° 4 de Pétrolia, à Gaspé, a produit 43,5 barils par jour en moyenne pendant 8 jours lors d’opérations de nettoyage, avant les Fêtes. C’est ce que vient d’annoncer la firme, qui se prépare à mener un test de production de plus longue durée ce printemps.

Anticosti et Gaspé resteront les priorités de Pétrolia en 2016: Pétrolia compte bien poursuivre ses efforts en vue de découvrir un premier gisement pétrolier au Québec en 2016. Non seulement l’entreprise mise toujours sur la réalisation de trois forages avec fracturation sur l’île d’Anticosti, mais elle entend aussi mener un test de production de plus de huit mois pour son puits controversé situé à Gaspé.

Haldimand no 4: que ce secteur se développe, suscite de façon légitime des questionnements, voire parfois des inquiétude

70 000 litres d’acide dans le sol dans un forage de Pétrolia : La Ville de Gaspé est très préoccupée par l’injection récente de 70 000 litres d’acide chlorhydrique dans un forage de Pétrolia, sans qu’une autorisation du ministère de l’Environnement ne soit nécessaire, alors que le puits est situé à 350 mètres de maisons et à 150 mètres d’un cours d’eau qui se jette dans une rivière à saumon.

COMITÉ DE SUIVI DES TRAVAUX DE PÉTROLIA À HALDIMAND: Le comité a pour mission d’agir comme agent de liaison, entre la population et le promoteur, dans l’objectif du respect du développement durable. Le projet doit répondre aux besoins présents sans compromettre la qualité de vie des générations futures, et ce, en considérant les dimensions environnementale, sociale et économique.

Comment peut-on être si déconnecté?: À Gaspé, Pétrolia annonce fièrement que ses derniers tests de production, suite à un nettoyage de son puits de forage, lui permettent d’envisager une production de 43,5 barils de pétrole par jour. WOW! Quel potentiel!

Puits Haldimand no 4: une opération faite dans les règles de l’art: Le tout s’est réalisé selon les plus hauts standards qui sont les nôtres, sans jamais recenser d’incidents en matière de santé, de sécurité et d’environnement.

L’acide utilisé pour nettoyer les forages exploratoires Haldimand no 4 inquiète Gaspé: Gaspé dit être très préoccupé par les travaux de nettoyage qui ont eu lieu en novembre et décembre dernier. Dans les 70 000 litres de fluide utilisé, 15 % étaient composés d’acide chlorhydrique. Une quantité pouvant remplir deux citernes de 40 000 litres, illustre la Ville.

Junex sélectionnée dans le palmarès TSX Croissance 50 : Nous poursuivons un plan d’exploration rigoureux suite à la découverte du puits Galt No 4 Horizontal à la fin de l’année 2014 et nous comptons, en date du 31 décembre dernier, sur un fonds de roulement de 13,5M$ ou 0,17 $ par action émise et en circulation » a commenté M. Peter Dorrins, Président et Chef de la direction de Junex.

La performance de Pétrolia soulignée par le TSX Croissance : Québec, le 25 janvier 2016 Pétrolia (PEA-TSXV) est heureuse d’annoncer qu’elle se classe troisième société pétrolière et gazière au Canada dans le palmarès TSX Croissance 50 de 2016, un classement de sociétés performantes qui ont enregistré des résultats supérieurs selon des indicateurs clés en matière de rendement boursier.

L’action de Pétrolia dans un creux historique : Le titre s’échangeait à 0,27 $ dans la journée de jeudi, après avoir atteint un creux de 0,19 $. Rien à voir avec l’été 2011 où l’action se transigeait à 2,50 $.

New Richmond, l’exemple d’une ville ayant surmonté la fermeture de sa principale industrie : La diversification de l’économie a permis aux résidents de New Richmond de continuer à vivre dans leur petit coin de paradis.

Anticosti

Québec a incité les opposants à intervenir: Décidé à se dissocier complètement de l’exploration pétrolière sur l’île d’Anticosti, le gouvernement Couillard est allé jusqu’à solliciter des appuis de groupes environnementaux et de scientifiques soutenant sa propre position, a appris Le Devoir.

Une vérité qui dérange: Cependant, monsieur Couillard, il ne sert à rien de se draper dans la victimisation en rejetant sa responsabilité afin de camoufler ses véritables orientations. Vous et vos ministres, vous vous êtes déclarés en faveur de l’exploitation du pétrole sur Anticosti.

Québec tente de se retirer des activités de forage à Anticosti: Après avoir affirmé qu’il ne souhaite pas être responsable du « délabrement » de ce milieu insulaire sauvage, M. Couillard est allé plus loin concernant l’exploitation des hydrocarbures sur l’île.

Pétrolia fait une mise au point concernant les propos du premier ministre du Québec : Québec, le 21 décembre 2015 Pétrolia (PEA-TSXV) veut rectifier certains propos tenus par le premier ministre du Québec et apporter certaines précisions importantes concernant la nature des ententes concernant l’exploration sur l’île d’Anticosti.

Contamination de l’eau et autres désagréments

Déversement de pétrole brut à la raffinerie Jean-Gaulin de Lévis: La directrice aux affaires publiques et gouvernementales de la raffinerie, Julie Cusson, a précisé que la fuite d’une conduite, qui a été localisée lors d’une inspection de routine, vers 11 h, a été colmatée depuis.

Katrhryn Spirit – un désastre imminent dans le lac St-Louis: Depuis 2011, le vieux cargo Kathryn Spirit est en train de pourrir dans les eaux du lac Saint-Louis près des écluses de la Voie maritime du Saint-Laurent à Beauharnois.

Un porte-conteneurs s’échoue vis-à-vis Deschaillons-sur-Saint-Laurent: Le porte-parole de la Garde côtière canadienne, Michel Plamondon, indique que l’accident est survenu à la suite d’un bris de gouvernail qui a forcé le navire à quitter le chenal pour aller s’échouer sur la rive.

L’hydrofracturation a causé un séisme de 4,6: Il s’agit du plus important séisme lié à l’industrie à s’être produit dans la province.

Natural or humanmade earthquakes? New technique can tell the difference: A new study by Stanford researchers suggests that earthquakes triggered by human activity follow several indicative patterns that could help scientists distinguish them from naturally occurring temblors.

Pollution au méthane : l’Etat d’urgence décrété en Californie : Cette fuite, située à plus de 2.400 mètres de profondeur, avait déjà été détectée le 23 octobre par des employés de la compagnie. Depuis, les d’habitants des environs se plaignaient de nausées, saignements de nez et maux de tête. Plus de 2 000 familles ont déjà été évacuées et relogées.

Infrared Camera Reveals Huge, Wafting Cloud of Methane over California’s Aliso Canyon

Un puits qui fuit du méthane avec un débit de 50000kg par heure. : Pour une fuite de gaz ou de pétrole qui origine d’un puits qui cède, les travaux de colmatage peuvent souvent cafouiller pendant des mois, car ce n’est pas en surface mais bien souvent à plus de 1000m de profondeur qu’il faut trouver un moyen d’obturer de conduit.

The Fracking Industry’s Answer to Toxic Wastewater: Spray It On Public Roadways: Just when we thought it couldn’t get much worse on the fracking front — polluted groundwater, poisoned environment, destroyed ecosystems — a dangerous new practice for ‘disposing’ of fracking wastewater has been put into action: spread it onto roadways for ice and dust management.

Toxins found in fracking fluids and wastewater, study shows: In an analysis of more than 1,000 chemicals in fluids used in and created by hydraulic fracturing (fracking), Yale School of Public Health researchers found that many of the substances have been linked to reproductive and developmental health problems, and the majority had undetermined toxicity due to insufficient information.

Le fleuve sous haute surveillance : Des chercheurs sont préoccupés. À qui la faute? Les changements climatiques ont leur part de responsabilités, mais ils ne sont pas seuls dans cette histoire.

2050, l’année où le plastique pèsera plus que le poisson dans l’océan: L’utilisation massive de plastiques est telle que les océans abriteront plus de détritus plastiques que de poissons en 2050, s’est alarmé mardi le Forum économique mondial de Davos.

Le tiers des infrastructures gérées par les villes sont dans un état passable, ou pire: le document dresse un portrait de l’état des infrastructures qui sont sous la responsabilité des municipalités canadiennes. Et d’un océan à l’autre, le bilan n’est pas très reluisant.

Une première mondiale à Saint-Tite : Le directeur des Industries Encore 3, François Simard, m’avait parlé d’un nouveau produit à base de fibres naturelles, un produit absorbant pour les hydrocarbures, explique René Tourigny, directeur de la Régie des incendies du Centre-Mékinac.

Action directe et mobilisation

Youth deliver climate message to Justin Trudeau: Justin Trudeau ignored youth climate activists in Toronto this morning, so we asked them what message they were hoping to deliver the prime minister.

RAW – Indigenous and Climate Justice Activists dropped by Natural Resource Minister Jim Carr’s open house today to remind him of the Liberal Government’s promise for NEB reform.

Civil disobedience often leads to jail. But now, protesters can explain themselves: In the face of governmental failure in addressing climate change, the climate movement has seen a dramatic increase of civil disobedience.

Historic Trial Lets Activists Who Blocked Oil Train Cite Climate Change Threat in Their Defense: The protesters, members of the activist group Rising Tide Seattle, demanded a halt of shipments of fossil fuels through the Northwest following a string of derailments in the U.S. and Canada.

Poland’s shale gas revolution evaporates in face of environmental protests: Whenever Chevron organised anything, we demonstrated, » said Barbara Siegienczuk, 54, one of the leaders of the local anti-shale gas protest group Green Zurawlow in south-eastern Poland.

No Extraction in the Amazon! Women for Climate Justice Stand with Sápara and Kichwa Peoples, Call for Rejection of New Oil Contracts : The Sápara and the Kichwa of Sarayaku have denounced the new contract as a violation of their fundamental rights, and have made clear their intentions to keep resisting extraction and protecting the Living Forest.

Transport d’hydrocarbures

En pleine Conférence climat, l’Europe ouvre les bras aux sables bitumineux canadiens: Alors que la COP21 bat son plein à Paris, l’Europe commence à recevoir du pétrole issu des sables bitumineux canadiens, l’un des hydrocarbures les plus nocifs qui soit pour le climat. Les géants pétroliers comme Total ou Shell tâchent de faire bonne figure dans le cadre de la COP21 en vantant leurs investissements dans le gaz, mais ils préparent en même temps leurs raffineries européennes à recevoir les sables bitumineux canadiens

Sécurité des pipelines La commissaire relève d’importantes lacunes : Au moment où de nombreux projets de pipeline sont en attente d’autorisation au Canada, la commissaire à l’environnement et au développement durable relève de nombreuses lacunes dans les activités de surveillance des oléoducs.

Entente secrète : Accord secret entre les verts et l’Alberta? Steven Guilbeault, Cofondateur & directeur principal d’Équiterre, en direct de la COP21.

EST

Fleuve

Le pétrole d’Enbridge sur le fleuve ce week-end: Moins d’une semaine après l’arrivée des premières gouttes de pétrole à Montréal par le pipeline inversé d’Enbridge, il y en a suffisamment d’accumulé pour pouvoir remplir un tout premier navire. Le bateau est arrivé hier soir au port de Montréal et naviguera cette fin de semaine vers la raffinerie d’Énergie Valéro, à Lévis.

Énergie est

Couillard: «On a notre indépendance de décision»: Le premier ministre Philippe Couillard a défendu vendredi le droit de dire non à un projet de construction de pipeline, tout comme la Colombie-Britannique. Il a rappelé l’« indépendance décisionnelle » dont jouit le Québec dans ce domaine, tandis que la Saskatchewan a de nouveau dénoncé les obstacles qui s’ajoutent sur le chemin du projet Énergie Est.

2 Mohawk communities withdrawing from Energy East hearings: The chiefs of Kanesatake and Kahnawake say the National Energy Board (NEB) process is broken and they no longer want to participate in hearings currently unfolding on TransCanada’s proposed 4,600 kilometre Energy East pipeline which would carry about 1.1 million barrels of oil per day from Alberta and Saskatchewan to Saint John, N.B., for refining.

TransCanada est une entreprise très arrogante selon le maire de Montréal, Denis Coderre. Cette dernière a refusé de participer au processus de consultations mené par la Communauté métropolitaine de Montréal, processus qui a mené ses 82 municipalités à dire non au projet de pipeline conçu pour exporter le pétrole des sables bitumineux.

Pour ceux qui l’aurait manqué, l’entrevue au sujet de l’opposition de la Communauté métropolitaine de Montréal au projet d’oléoduc Énergie-Est.

TransCanada embauce un influent libéral. Le mandat du lobbyiste Patrice Ryan, un militant de longue date du Parti libéral du Québec, est de représenter les intérêts de TransCanada auprès de plusieurs ministres influents du gouvernement de Philippe Couillard, alors que le projet Énergie Est fait l’objet d’une évaluation environnementale par le gouvernement du Québec.

L’approbation des communautés sera nécessaire, dit Justin Trudeau. Alors que le pipeline Énergie Est divise le pays, le premier ministre a affirmé mardi matin qu’il agira en « arbitre responsable » dans ce dossier, mais que TransCanada devra obtenir l’approbation des communautés pour son projet et démontrer qu’il sert l’intérêt public.

TransCanada poursuit le gouvernement américain, en raison du rejet de son projet de pipeline Keystone XL. L’entreprise juge même que le président Barack Obama a outrepassé ses pouvoirs en refusant de donner le feu vert au projet d’exportation de pétrole des sables bitumineux.

La FTQ donne donne son appui au projet oléoduc énergie est de TransCanada, à la condition que les mesures de sécurité et de respect de l’environnement soient suffisantes pour garantir l’acceptabilité sociale du projet. « Nous croyons que ce projet permettra de favoriser le développement économique de plusieurs régions du Québec. Les retombées économiques de cet oléoduc supporteront des milliers de familles », rappelle Yves Ouellet, le directeur général de la FTQ-Construction.

TransCanada revoit son tracé au Québec: Si le gouvernement Trudeau donne son accord, TransCanada construira 650 kilomètres d’oléoduc au Québec afin d’exporter du pétrole albertain dès 2020. En prévision de la construction d’Énergie Est, l’entreprise a d’ailleurs déjà commencé à contacter les propriétaires des terrains où passera son tuyau. S’il se concrétise, le projet créera 33 emplois directs lors de la phase d’exploitation, prévue pour plus de 40 ans.

Rejet de Keystone XL: TransCanada réclamera 15 milliards aux États-Unis;TransCanada allègue que, en tant que signataire de l’Aléna, l’administration américaine a failli à ses responsabilités de protéger les investisseurs canadiens et de s’assurer que l’entreprise soit traitée en tout respect du droit international.

How do you stop a pipeline when one family owns both the oil and the media?: TransCanada is proposing a 1.1 million barrel per day pipeline from Alberta to Saint John. After travelling almost the entire length of the country, it would end at a new deep water port on the Bay of Fundy.

L’Ouest fustige les maires qui s’opposent au pipeline Énergie Est: Décriée dans les provinces de l’Ouest, l’opposition des maires de la région de Montréal au projet d’oléoduc Énergie Est a ravivé le débat sur la péréquation au pays. Les réactions outrées contre le Québec et la position des élus municipaux ont donné lieu à une guerre de mots entre le maire Denis Coderre et des politiciens de l’ouest du pays.

Énergie Est : Saint-Onésime d’Ixworth ne veut pas d’un camp de travailleurs: La municipalité de Saint-Onésime d’Ixworth au Kamouraska réagit négativement à l´idée que TransCanada établisse un imposant camp de travailleurs sur son territoire pour réaliser son projet de pipeline.

Des citoyenNEs de la région de Montréal addressent une Injonction Populaire au bureau de circonscription du Premier ministre du Canada Justin Trudeau. « Nous exigeons la suspension immédiate des évaluations des oléoducs Énergie Est de TransCanada et de Trans Mountain de Kinder Morgan. »

Pas d’obligation d’accepter le projet d’Énergie Est : Le premier ministre a rappelé que le Québec n’avait pas à souffrir des échecs précédents à acheminer par oléoduc le pétrole de l’Alberta et de la Saskatchewan.

Ligne 9

Manifestation au pipeline : Enbridge se défend, la MRC réplique: Rejoint par INFOSuroit.com, le préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, Jean A. Lalonde, ne semble nullement rassuré devant les explications de monsieur Prud’Homme. Il a également expliqué pourquoi la MRC n’a toujours pas répondu à une lettre envoyée par Enbridge le 2 octobre dernier visant à rassurer la population.

Des militants interrompent le flux d’un oléoduc d’Enbridge en Ontario : Un internaute surnommé « nopipelines » a revendiqué la responsabilité du sabotage sur le compte Reddit d’Anarchist News, affirmant que l’opération visait à soutenir les « braves gens qui ont entrepris des actions semblables dans les territoires traditionnels des communautés huronne-wendate, mohawk et anishinabek ».

Pour ceusses qui veulent se tenir informer au sujet de la ligne 9.

The Cat is Out of the Bag: Shutting Down Pipelines Is Way Easier Than Anyone Thought: After a years-long, hard-fought campaign against Line 9, which employed a diversity of tactics, from lobbying to legal battles to direct action, Line 9 transported crude to a refinery in Montreal on December 3, 2015.

La ligne 9 d’Enbridge a été arrêtée manuellement (encore). Les individus ont utilisé la roue manuelle sur le site d’une valve pour couper le flot de pétrole circulant dans la ligne 9, comme geste de protestation. Ils se sont cadenassés sur le site pour empêcher l’opération du pipeline.«En tant que colonisateurs et colonisatrices, c’est notre responsabilité de respecter les droits des autochtones sur leurs terres et de supporter celles et ceux qui protègent la terre et l’eau sur les lignes de front.»

Enbridge renforce la sécurité autour de ses pipelines: Dans un champ en banlieue de Sarnia, en Ontario, se trouve une grosse roue bleue entourée d’une clôture en mailles losangées. Sur une affiche accrochée à la clôture et une autre clouée à un poteau en bois, on peut lire l’avertissement suivant : pipeline à haute pression.

Pas d’obligation d’accepter le projet d’Énergie Est, soutient Philippe Couillard. «Ce n’est pas parce que tout le monde ailleurs a dit non que nous, on est obligé de dire oui, a souligné M. Couillard. Ce n’est pas parce que Keyston, Northern Gateway, [Trans Mountain de] Kinder Morgan, ça ne marche pas, que là, le Québec, vous n’avez pas le choix, il faut dire oui.»

Ferroviaire- maritime

La chute du prix réduit la livraison du pétrole par train vers Kildair : « On n’a reçu qu’une seule expédition par train. Et le port est moins occupé aussi. Heureusement, les secteurs du mazout lourd et du bitume sont toujours actifs et livrés par train, ce qui aide à compenser

De l’eau pour un train du CN : Intervention inhabituelle pour le service de sécurité incendie de Rivière-du-Loup qui a dû répondre à un appel d’urgence ferroviaire concernant un train du CN à Notre-Dame-du-Portage lundi soir. En fait d’intervention, les sapeurs se sont plutôt changés en livreurs d’eau.

Pas de transport ferroviaire de pétrole à Lac-Mégantic en 2016 : «C’est une bonne nouvelle pour la population», se réjouit Robert Bellefleur, porte-parole de la Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire.

Lac-Mégantic: les appels de Bellefleur sont restées sans réponse : Le ministre Marc Garneau n’a pu trouver un moment dans son agenda, samedi, pour rencontrer Robert Bellefleur et la Coalition d’organismes qu’il représente malgré plusieurs appels insistants du citoyen de Lac-Mégantic engagé de longue date pour la sécurité ferroviaire au centre-ville. Mais nous devons surveiller d’autres types de produits dangereux qui peuvent circuler par train, comme le propane, l’acétone et le naphta servant à liquéfier le pétrole lourd, des produits encore plus dangereux que le pétrole lui-même. »

OUEST

First Nations win court challenge against B.C. over Enbridge pipeline : The decision, announced Wednesday, is seen as a major victory for First Nations that could have an impact on future oil pipeline projects.

La Cour ordonne à la C.-B. de consulter les autochtones : L’accord d’équivalence entre la Colombie-Britannique et l’ONE — qui donnait le pouvoir à l’agence fédérale d’évaluer le projet Oléoduc Northern Gateway de la pétrolière Enbridge — est donc invalidé. Cela signifie que la province devrait normalement consulter les Premières Nations, mais aussi se prononcer sur le projet lui-même. Elle pourrait toutefois porter la cause en appel.

Activists claim they’ve « shut down » Kinder Morgan’s geotechnical operations in Burrard Inlet : « Kinder Morgan has not undertaken the necessary consultation with Hereditary Chiefs, and they are infringing upon the sovereignty of indigenous people of the unceded lands and waters here in Coast Salish Territory, » the news release states.

Seven activists who were standing up for everyones creator given rights were arrested on Kinder Morgan barge today. - video

Arrests made after direct action protesting Kinder Morgan NEB hearings. A group of activists were arrested Monday after seizing and shutting down a drilling barge doing preparatory work for the Kinder Morgan pipeline

Oil price drop ‘hurdle’ to B.C. LNG, says Harvard University study: The plummeting cost of crude oil could hinder B.C.’s developing liquefied natural gas industry, according to a new study out of Harvard University.

A $36 Billion Trans-Pacific Natural Gas Deal May Have Met Its Match: Canadian Salmon : The massive deal would ship Canadian natural gas to energy-hungry markets in Asia. But with the environmental assessment of nearing completion, political headwind and resistance from First Nations may yet unravel the plan. At the center of it all are salmon.

Changements climatiques

Gaïa dit: «comme les Amazones, on n’a qu’une boule»: Un thème cher à ma génération est l’environnement. Pourtant, les nouvelles environnementales forment seulement 1,5% du total des infos. Par comparaison, la cuisine compte pour plus de 5% du poids médiatique. Toujours plus de Cuisinier Rebelle, moins de Laure Waridel. Le réchauffement climatique à feu vif dans une casserole Ricardo.

Les changements climatiques et les migrants au coeur des préoccupations à Davos: La timidité de la réponse aux changements climatiques et les migrations de masse sont les enjeux les plus susceptibles d’affecter l’état du monde au cours de la prochaine décennie, prévoit le plus récent rapport du Forum économique mondial (FEM) dévoilé jeudi.

PRIX DES FRUITS ET LÉGUMES , Hausses de prix et pénuries inhabituelles : Le temps froid et les pluies abondantes en Californie depuis le début du mois de décembre ont détruit des récoltes entières de choux-fleurs et de laitues. En Floride, les agriculteurs ont perdu des poivrons, des haricots, des fraises.

L’ampleur de la montée du niveau de la mer «sous-estimé» : L’ampleur de la montée du niveau de la mer résultant du réchauffement des océans a été sous-estimé et représente près de deux fois ce qui avait été calculé jusqu’alors, se sont alarmés lundi des chercheurs allemands dans une publication américaine.

Alternatives

Le sans gluten de la Gaspésie : c’est parti : Encourager la production locale demeure une priorité, mais la minoterie aura besoin de quinoa, de légumineuses, de sarrasin, de chanvre et d’avoine. Elle ouvrira donc ses portes à tous les producteurs du Québec intéressés.

Révolution par la terre : La série «Garde-manger» plonge dans les coulisses de l’agriculture bio canadienne

S’habiller 100 % Baie-des-Chaleurs, c’est possible!

Tracteur à pédale

Favorable à l’autorail La Coalition des Gaspésiens pour l’avenir du train de passagers suggère d’utiliser ces wagons motorisés beaucoup moins lourds que les locomotives actuelles pour offrir le service de VIA Rail en Gaspésie.

Le vélo en perte de vitesse dans le monde: L’urbanisation et la motorisation massive ont fait chuter de moitié en deux décennies le nombre de vélos dans les pays abritant 75 % de la population, alourdissant ainsi leur empreinte carbone sur la planète.

À lire-visionner

DU NATUREL COMESTIBLE

Vers un tribunal international des droits de la Terre: Les lois n’ont jamais été écrites pour protéger l’eau, l’air, ou les sols, mais pour protéger la propriété. Et si ça changeait ? – AUDIO

Drôle

http://infoman.radio-canada.ca/emission/2016/01/29/segment-sur-le-pipeline/

PROTÉGEONS L’EAU POTABLE.

PRÉVENONS L’IRRÉPARABLE.