Mobilisation contre CTI

Ce projet pourrait voir le jour rapidement, étant donné que les rails existent déjà et que peu d’autorisations sont nécessaires, et participerait dangereusement de l’expansion du désastre des sables bitumineux d’Alberta. Les quantités de pétrole impliquées sont significatives, soit 1,2 millions de barils par semaine dédié à l’exportation en phase 1 du projet, beaucoup plus dans les phases subséquentes.
Il faudra une forte mobilisation pour renverser la vapeur…